Search
samedi 21 mai 2022
  • :
  • :

Ouverture de la première session du HCC: Le président DIAKITE appelle à un consensus entre le Mali et la CEDEAO

C’est en présence du Président du Conseil national de transition (CNT), le Colonel Malick DIAW, que le Président du Haut conseil des collectivités (H.C.C.), Mamadou Satigui DIAKITE, a présidé l’ouverture solennelle de la 1re session statutaire de son institution au titre de l’année 2022. Cette session ordinaire qui durera du 9 mai 2022 au 7 juin 2022 a comme ordre du jour : le renouvellement du bureau du H.C.C ; l’examen des textes soumis par le Gouvernement pour « avis » ; les questions diverses.

Outre le président du CNT, cette cérémonie solennelle a enregistré la présence du représentant du Premier ministre, Ibrahim Ikassa MAIGA, ministre de la Refondation de l’Etat chargé des relations avec les institutions ; des représentants des missions diplomatiques, consulaires et des organismes internationaux accrédités au Mali, etc.

À l’entame de ses propos, le Président de l’auguste assemblée a fait observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires des attaques terroristes et des affrontements intercommunautaires.

À l’instar des autres Institutions de la République et de tout le corps social national, le Haut Conseil des Collectivités, selon son président, est très préoccupé par l’hostilité ambiante entretenue contre notre pays.

Pour le président DIAKITE, cette situation, lourde de menaces de toutes natures, exige des autorités nationales et du Peuple souverain du Mali des réponses fermes et vigoureuses qui ne sauraient laisser aucune place au doute sur notre volonté commune réaffirmée d’État indépendant déterminé à assumer pleinement sa souveraineté en toutes circonstances et en tous lieux, notre destin d’hommes et de femmes libres, traitant d’égal à égal avec les autres nations dans l’intérêt supérieur du Peuple malien.

« Dans ce combat de génération, il n’y a pas de place aux agendas personnels, aux intérêts égoïstes et aux chapelles étriquées qui doivent tous s’effacer. Seul le Mali compte ! », a-t-il conseillé.

Au passage, il a renouvelé le soutien, sans concession, de son institution aux autorités de la Transition qui, dit-il, œuvrent, inlassablement et avec opiniâtreté, pour imprimer à notre Nation sa trajectoire historique dans la jungle tumultueuse, mais incontournable des relations internationales.

L’occasion était aussi bonne pour le président de saluer la montée en puissance des Forces armées Maliennes, qui portent de rudes coups aux terroristes qui opéraient jusque-là sur notre territoire en toute impunité.

Il s’est félicité de constater que la peur a définitivement changé de camp. « Que nos FAMa, par ma voix, trouvent ici l’expression des vives félicitations et sincères encouragements du Haut Conseil des Collectivités », a-t-il remercié.

Dans la même veine, le président du HCC a salué la tenue des Assises nationales de la Refondation tenue du 11 au 30 décembre 2021 ; la fête du coton à Koutiala le 23 mars 2022 ; la présentation au drapeau des 700 recrues du SNJ le 31 mars 2022, etc.

Cette première Session ordinaire de l’Année 2022 qui a débuté ce lundi et qui s’étendra jusqu’au mardi 07 Juin, sera aussi marquée par l’organisation de deux ateliers. Le premier portera sur « les Agences de Développement régional et les contrats plans État /Régions : bilan et perspectives ››.

Le deuxième atelier a pour thème la « Problématique de la Gestion domaniale et foncière du Mali : Rôles et Responsabilités des Collectivités territoriales ››.

Avant de terminer, il a lancé un appel aux responsables politiques, aux plus Hautes autorités de la Transition et surtout aux Chefs d’État des pays membres de la CEDEAO, pour un consensus, afin de soulager les souffrances de nos Peuples.

Enfin, il a exhorté ses collègues conseillers nationaux et cadres de l’Institution à beaucoup de disponibilité et de promptitude pour faire des propositions pertinentes dans la perspective du renforcement de la décentralisation et de la démocratie.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *