Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Ozone Mali: les travailleurs sur pied de grève

Le contrat de propreté de la ville de Bamako exécuté par Ozone Mali est en panne. Les Travailleurs de l’entreprise ont décidé d’aller en grève après deux mois sans salaire. De son côté, la direction justifie la situation par le non-paiement des factures par l’État qui s’élèvent à plus de 28 milliards de FCFA.

L’État, à travers la mairie du district de Bamako, a signé, en 2015, un contrat d’assainissement avec le Groupe marocain Ozone d’un montant 9 milliards de FCFA par an pendant huit ans. Depuis quelques années, cette convention souffre de plusieurs difficultés liées notamment au paiement des factures par l’État et la mairie du District qui impacte le paiement régulier des salaires. À cause de cette situation, à plusieurs reprises, des travailleurs sont partis en grève.
Encore hier, ils ont tenu un sit-in devant la direction d’Ozone Mali, selon des sources proches du syndicat.
« Nous sommes sans salaire depuis deux mois. C’est pourquoi, nous avons tenu cette manifestation pour interpeller sur notre problème. Après le travail, nous devons être mis dans nos droits », nous a indiqué un agent d’Ozone Mali qui confirme que depuis quelque temps la direction n’est pas très attentive à leur revendication en vue de l’amélioration du service et des conditions de travail.
Outre le salaire, soutient-il, il y a un manque d’instruments de travail.
« Nous sommes exposés à toutes sortes de risques : maladie, accident de la route, etc. », a-t-il ajouté. Toutes ces difficultés, estime-t-il, sont liées au non-respect par l’État de son engagement de payer la prestation de l’entreprise, Ozone Mali.
« Pendant longtemps, on était silencieux parce qu’on sait que c’est l’État qui n’est pas un bon client. Mais, cela ne peut pas perdurer. C’est pourquoi, nous disons maintenant trop c’est trop », a déclaré l’agent d’Ozone Mali.
De son côté, Adama KONE, l’un des conseillers du directeur d’Ozone Mali a confirmé que le personnel est sans salaire depuis deux mois.
« C’est difficile pour Ozone Mali parce que l’État ne paie plus. Auparavant, l’État payait des factures par tranche même si ce n’était pas la totalité. Mais, depuis 2020, l’État n’a rien payé à Ozone Mali. La récente évaluation fait état de plus de 28 milliards d FCFA de factures impayées. Avec une somme aussi colossale, il va être difficile pour la direction d’assurer convenablement le paiement des salaires », a expliqué M. KONE.
Selon lui, cette situation est un problème très sérieux auquel l’Etat doit faire attention pour éviter des situations du passé.
Il y a quelques années, des populations en colère déversaient les ordures sur les routes, chez des autorités coutumières et traditionnelles », a rappelé M. KONE.
Pendant longtemps, Ozone Mali a fonctionné avec les recettes des autres filiales du groupe Ozone basé au Maroc. Sans cette solidarité, Ozone Mali allait fermer ses portes dès son premier anniversaire. Parce que l’État malien et la mairie du District ont cessé de payer régulièrement les factures depuis le 5e mois de la signature de la convention.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *