Search
vendredi 30 juillet 2021
  • :
  • :

Paysage politique: l’USR sur les fonts baptismaux

Le Parti Union pour la Sauvegarde de la République (USR) présidé par Nouhoum TOGO a officiellement lancé ses activités, le samedi dernier, à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. L’USR, selon son président, se positionne comme un parti de reconstruction du Mali Kura.
La cérémonie de lancement des activités de cette nouvelle formation politique était présidée par son président Nouhoum TOGO qui avait à ses côtés le secrétaire général du parti, Sékou BAH et la représentante de la diaspora, Saran CAMARA. Plusieurs responsables d’autres partis politiques ainsi que les militants de l’USR ont également participé à l’événement.
En outre, étaient également présentes de nombreuses figures de l’AEEM dont le président USR était membre.
Une série d’interventions a marqué la rencontre dont le ton a été donné par le secrétaire général du Parti qui a rappelé les valeurs de l’USR et ses objectifs. Fidèle au respect des valeurs du pays, a affirmé Sékou BAH, l’USR veut faire de la charte de Kouroukafouga sa boussole.
« Nos valeurs sont la connaissance de soi, la dignité et le respect de la parole donnée. C’est fidèle à cette vision que le Parti, sous la conduite du président, a effectué des démarches auprès des autorités coutumières et religieuses établies à Bamako, les semaines précédentes, afin de leur présenter le parti et solliciter leurs bénédictions », a-t-il expliqué.
Puis, il a rappelé que la création de leur parti était l’aboutissement d’un long processus démarré il y’a plus d’une année. Il ne sera pas une formation de plus pour s’être fixé de participer à la conquête et l’exercice du pouvoir conformément à son option politique.
Pour sa part le Président Nouhoum TOGO, après avoir rendu hommage à ATT et Soumaïla CISSE, a dépeint la situation politique de notre pays qui, depuis presque une décennie, fait face à des difficultés marquées par un climat socio-politique exécrable.

Pour lui, cette situation est la conséquence d’une guerre innommable, et des séries de rébellions sans fin. Celles-ci, a-t-il soutenu, ont entraîné une instabilité politique terrible, et provoqué une errance de nos populations rurales qui a abouti à une augmentation du taux de la pauvreté, et sur une grave pénurie alimentaire.
S’ajoutent à ces problèmes, la corruption, la gabegie, la mal gouvernance, les tracasseries administratives et policières ayant également empêché le pays d’amorcer un développement durable. Ainsi, à cause de ces problèmes, l’économie malienne s’est dégringolée, a commenté le leader de la nouvelle formation politique.
« Le Mali de nos jours a toutes les apparences d’un pays failli, d’une nation qui a besoin de se remotiver, pour pouvoir repartir », a-t-il diagnostiqué.
Au regard de ces tristes réalités, « il est arrivé le temps de nous ressaisir, de nous reprendre pour faire profiter les fils du Mali des immenses potentialités dont regorge le pays », a exhorté Nouhoum TOGO.
Alors, il conseille au peuple de se battre farouchement et ensemble contre toutes les adversités qui nous empêchent d’avancer vers l’espoir et l’espérance.
Selon lui, pour rétablir l’espérance des Maliens galvaudée, les nouvelles autorités doivent travailler notamment sur la sécurité nationale, l’éducation, la santé.
« Pour la réalisation de toutes ces espérances, la transition actuelle doit permettre de poser les soubassements. C’est pourquoi l’USR a décidé d’accompagner et de soutenir la transition », a-t-il expliqué.
Par ailleurs, la rencontre a été l’occasion pour l’URS de se prononcer en faveur de la mise en place d’un organe unique pour la gestion des élections qui divise déjà la classe politique. Cet organe sera un instrument qui permettra au Mali d’avoir des élections crédibles indispensables au renforcement de la démocratie, est-il convaincu.
« L’USR se positionne comme un parti de la reconstruction du Mali kura. Donc, il ne compte pas se mettre en marge de la gestion pour le développement de notre Maliba », a conclu Nouhoum TOGO.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *