Search
mardi 12 décembre 2017
  • :
  • :

PDES : Ahmed Diane SEMEGA s’en va

À la faveur de l’ouverture de la 2è convention extraordinaire du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), Ahmed Diane SEMEGA a annoncé qu’il n’est sera pas candidat à sa propre succession à la tête du parti.

C’était le samedi dernier, dans la grande salle du CICB, à la faveur de l’ouverture de la 2è convention extraordinaire du  Parti pour le développement économique et la solidarité.

La cérémonie a enregistré la présence, non seulement, de quelques figures connues du PDES (Amadou Abdoulaye DIALLO, Nouhoun TOGO…) autour du président SEMEGA, mais aussi, les représentants des partis politiques de l’opposition (Modibo SIDIBE des FARE, Soumaïla CISSE de l’URD)…

Comme on pouvait le deviner, aucune trace de plusieurs figures emblématiques du PDES du bon vieux temps n’était visible, notamment les milliardaires d’opérateurs économiques qui avaient fait irruption dans la politique.

Selon le président sortant du PDES, Ahmed Diane SEMEGA, la 2è convention extraordinaire du parti est celle de la vérité et d’espoir pour le PDES. En effet, durant deux jours, les participants, venus de toutes les structures du parti de l’intérieur comme de l’extérieur, vont faire le toilettage des textes du parti et mettront en place un nouveau Comité directeur national.

De même, les organes dirigeants des mouvements des femmes et des jeunes seront renouvelés, a souligné M. SEMEGA.

Pour sa part, il a annoncé qu’il ne se présentera candidat au poste de la présidence du parti, compte tenu de ses obligations à l’extérieur du Mali.

Mais, dit-il, il reste engagé et déterminé pour le PDES.

Il a rendu hommage à ceux qui ont tenu haut le flambeau du parti pendant les moments difficiles qu’a connus notre pays, après le coup d’État.

Car, selon SEMEGA, grâce à leur ténacité, le PDES n’a pas disparu et compte aujourd’hui au sein du landernau politique malien.

Il a vivement félicité le seul député qui est resté fidèle au PDES, Ilias GORO (élu à Douentza).

SEMEGA a déclaré haut et fort que le PDES assume le bilan de ATT avec ses forces et ses faiblesses.

Au nom de son parti, il a apporté son soutien aux pourparlers-inter maliens d’Alger pour l’intégrité territoriale du Mali.

Ahmed Diane SEMEGA a été précédé par la présidente du mouvement des femmes PDES, Dandara TOURE, qui s’est félicitée du bilan de l’ancien président ATT à la tête du Mali.

Dandara TOURE s’est appesantie sur les actions de ATT pour rapport à la promotion de la femme (secrétaires générales de ministères; Premier ministre; générales dans le corps) et les réalisations d’infrastructures (logements sociaux, ponts, routes..).

‘’Nous réclamons respect et réhabilitation du président ATT’’, a-t-elle lancé.

Pour le président du mouvement des jeunes PDES, Moulaye HAIDARA, le Mali va mal et les Maliens vont mal.

Avant les interventions, un film sur les réalisations d’infrastructures faites sous ATT a été projeté.

En tout cas, plus en jamais, les héritiers de l’ex-président de la République, ATT (renversé par le coup d’État du 22 mars 2012), sont décidés à jouer leur partition pour l’édification nationale.

Notons qu’à la suite du coup d’État du 22 mars, de nombreux responsables et cadres de premier plan du parti présidentiel ont démissionné pour chercher refuge au sein d’autres formations politiques et d’autres encore ont dû prendre leur retraite politique de façon anticipée.

 

Par Hamidou TOGO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *