Search
dimanche 11 avril 2021
  • :
  • :

Philosophie rasta et la musique en live: le programme de la 12ème édition du festival reggae

Promouvoir la paix, dans notre pays, mettre en exergue le reggae, ses sources, ses différentes tendances, le rôle qu’il joue ; inciter la jeunesse à une plus grande prise de conscientisation de leur rôle et place dans la société ; sensibiliser la population sur les droits humains et les grands défis de l’heure et promouvoir la musique live en voie de disparition, sont entre autres objectifs de la 12e édition du festival reggae à Bamako, du 9 au 10 février 2017, sur l’initiative de l’artiste musicienne, Sista Mam.

Les activités qui auront lieu au Musée national sont très riches en couleurs. Ainsi, selon le programme concocté par les organisateurs de ce rendez-vous culturel, il est prévu au-delà de musique, des conférences-débats, autour de l’école malienne, des expositions d’objets d’art, de photos ainsi que des Concerts live.
La rencontre vise entre autres à mettre en exergue le reggae, ses sources, ses différentes tendances, le rôle qu’il joue ; promouvoir la musique reggae et à travers elle trouver des solutions aux différents problèmes qui entravent notre développement ; inciter la jeunesse à une plus grande conscientisation de leur rôle et place dans la société. La rencontre servira également de cadre d’échanges, de recherche, de divertissement et de promotion de la culture. Il s’agira de mettre en place un cadre permettant d’informer et de sensibiliser la population sur les droits humains et les grands défis de l’heure (droit de la femme, l’impact de l’homme sur l’environnement, etc.). Il s’agit enfin d’un espace de promotion de la musique live en voie de disparition au profit de la programmation et du play-back.
Cette initiative de la star malienne fait suite à la célébration, en février 2005, à Addis Abeba du 60e anniversaire de la naissance de la superstar du Reggae Robert Nesta Marley devant plus de 400 000 spectateurs venus du monde entier pour l’occasion, sur initiative de la fondation Bob Marley-Rita Marley, en collaboration avec le Gouvernement éthiopien, les autorités de la ville d’Addis Abeba, l’Union africaine, la Banque Mondiale, la Commission économique pour l’Afrique et l’UNICEF les rastas du monde ont salué cette initiative.
Depuis, Sista Mam a instauré cette date dans le calendrier culturel malien pour permettre à la jeunesse du pays et particulièrement les rastas de mieux cerner la philosophie rasta, à travers la musique reggae.
Pour la 12e édition du Festival reggae, Sista Mam et la Commission d’organisation promettent un événement haut en couleur avec un programme riche en culture. Cet événement est placé sous le signe de l’unité nationale.

Par Sidi Dao




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *