Search
samedi 6 mars 2021
  • :
  • :

Plan de Riposte contre le Coronavirus: les 10 recettes de Bah N’Daw

La Maladie à Coronavirus revient en force dans notre pays. Elle frappe très fort. Les nombreux cas enregistrés augmentent de jour en jour, le nombre de décès se multiplie chaque jour, avec des hôpitaux qui sont au bord de la saturation, s’ils ne sont pas en grève.
Face à la situation qui s’empire, le Président de la Transition, Bah N’DAW avait souhaité, ce lundi, s’adresser à la nation pour annoncer le plan de riposte du Mali contre le Coronavirus. Son discours a été annoncé par la Présidence de la République pour 20 heures sur les antennes nationales et sur celles de Ikafm. Tout semblait prêt pour cette importante annonce qui a fait le tour des réseaux sociaux. Mais voilà, à la dernière minute, patatras ! L’adresse à la Nation du président qui avait même été publiée sur la page Facebook de la présidence et sur le site de l’Essor avant 20 heures a été purement et simplement reportée sur ordre de Koulouba. Ni l’ORTM ni la présidence n’ont à présent annoncé la reprogrammation de ce discours.
Pour certains, le discours a été reporté parce qu’il a fuité sur les réseaux avant 20 heures. Dès lors que tout le monde sait déjà ce que le président va dire à la nation, ça perd son caractère solennel et le président apparaitra comme un vulgaire chanteur qui psalmodie (qui récite mal) un morceau que tout le monde connaît par cœur.
Mais pour d’autres, en bon stratège militaire, le Colonel à la retraite, a fait un repli stratégique pour mieux affiner son plan.
En attendant une explication officielle de la Présidence de la République sur les vraies raisons du report de l’adresse à la Nation du Président de la Transition, voyons les mesures phares qu’il devrait annoncer, ce lundi, aux Maliens si son discours avait eu lieu.
Voici les 10 solutions du Commandant en chef Bah N’DAW contre le Coronavirus :

1. la fermeture des établissements d’enseignement primaire, secondaire, et supérieur, publics ou privés, pour un délai de 28 jours.
2. la fermeture des lieux de plaisir, de sport, les bars et restaurants pour cette durée, c’est à dire 28 jours.
3. instauration pour la même durée du couvre-feu de 21h à 5h du matin. Les dérogations seront délivrées à ceux qui sont éligibles. Les leçons du premier couvre-feu seront tirées. Personne ne sera lésé mais les consignes seront strictement appliquées par les forces de l’ordre.
4. renforcement par les autorités aéroportuaires et frontalières qui en ont reçu l’ordre formel du contrôle des documents de voyage dont le certificat de test COVID valide et dûment établi.
5. reconduction et intensification du « programme un Malien, un masque » que l’ancien président IBK avait initié. Il s’agit, pour le régime de la Transition, de disponibiliser et distribuer gratuitement des millions de maques réutilisables dont le port sera rendu progressivement obligatoire, dans les espaces publics en capitale comme dans les chefs-lieux de région
6. réduction du temps d’ouverture des marchés de 8h à 14h. Des équipes de sensibilisation et de persuasion seront mobilisées pour ce faire, avec le plein consentement des usagers.
7. imposition du port obligatoire du masque facial dans les lieux publics, mais les autres mesures barrières. Il s’agit, dira le Président Bah N’DAW, du lavage systématique des mains au savon, du respect de la distanciation physique, mais surtout de la limitation des regroupements, y compris pour les mariages, les baptêmes, les funérailles.

8. faire des mosquées et des Eglises les quartiers généraux (QG), de la bataille contre le Covid-19 et les Imams, prêtres, pasteurs, chefs de quartiers, chefs de famille, société civile, syndicats, partis politiques, jeunes, femmes, influenceurs, les commandants en chef contre la pandémie.
9. faire de la mobilisation citoyenne qui est irremplaçable le premier vecteur de la victoire contre le Covid-19. C’est par elle que nous gagnerons la guerre contre la pandémie et sans elle, la défaite est assurée. Cette mobilisation commence par un sursaut individuel suivi d’une prise de conscience au niveau familial, chacune de nos familles, puis d’une mobilisation au niveau des communes, chacune de nos communes.
10. avoir comme ambition de casser la chaîne de contamination en cinq semaines, à compter de ce jour 1er décembre 2020 en le gouvernement en première ligne pour « donner corps à ce projet de mobilisation nationale contre la COVID 19, de lui donner les moyens, de l’accompagner, de le suivre » et d’user de « la communication, la sensibilisation et la pédagogie de réussir l’appropriation par chacun d’un combat dont dépend l’avenir pour tous ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *