Search
samedi 6 mars 2021
  • :
  • :

Plateforme numérique CAIRN: un partenariat scellé avec UCAO-UUBa

L’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest, Unité universitaire à Bamako (UCAO-UUBa) a présenté, hier mercredi, le partenariat qu’elle a scellé avec la Plateforme numérique CAIRN basée en France. Une grande Plateforme numérique qui regorge des milliers de livres. La présentation de cette bibliothèque numérique a eu lieu dans la salle de conférence de l’UCAO, en présence du président Père Clément LONAH, de la Directrice académique et de plusieurs étudiants.

La présentation a été faite par des responsables de la Bibliothèque Bah qui étaient en contact avec le responsable de la Plateforme CAIRN, François BUE, depuis la France. La librairie Bah et la Plateforme CAIRN collaborent dans le cadre de la mise en place de bibliothèques numériques.

Le Président de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest à Bamako (UCAO-UUBa), le Père Clément LONAH, a présenté l’UCAO et ses domaines d’intervention. Il a expliqué que l’UCAO est une institution ecclésiastique qui a été fondée en l’an 2000 à Conakry afin de permettre à l’Église catholique de contribuer fortement dans l’éducation au niveau de l’enseignement supérieur, conformément au souhait des parents d’élèves, et les États africains. Selon lui, c’est après plusieurs essais que l’Église catholique en Afrique de l’Ouest a fondé l’Université catholique en 2000 à Conakry.

« Notre unité universitaire à Bamako a été fondée en 2007. Les Pères ont voulu ainsi afin de permettre la circulation des étudiants et des professeurs. Ils ont éclaté l’UCAO en sept unités universitaires. Chaque unité universitaire développant une filière propre. La filière mère de l’UCAO-UUBa se sont les Sciences de l’éducation, les Arts et la Culture », a expliqué le président de l’UCAO-UUBa.

Il a noté qu’à travers ce partenariat, le Rectorat a voulu donner une opportunité à toutes les unités universitaires pour qu’elles puissent être branchées au numérique à travers la Plateforme CAIRN.

Le Père LONAH a précisé que la bibliothèque physique reste utile pour les recherches. Cependant, soutient-il, il est nécessaire de mettre en place des bibliothèques numériques. Selon lui, le Rectorat a voulu cette initiative afin que les étudiants et les professeurs de l’UCAO puissent bien faire usage des documents et faire une bonne promenade intellectuelle à travers le monde par le numérique.

« La Plateforme CAIRN est une plateforme numérique qui permet l’accès aux documents à partir du numérique. L’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest a voulu s’engager dans l’enseignement supérieur pour aider les États et les parents à encadrer leurs enfants en Afrique en leur donnant un enseignement de qualité. Puisque le numérique se développe maintenant, nous avons construit à l’UCAO de Bamako une nouvelle bibliothèque et une salle informatique. À l’aide de cette Plateforme numérique CAIRN, l’accès aux documents sera plus facile pour les chercheurs et pour les étudiants », s’est réjoui le Père Clément LONAH.

Par ailleurs, il s’est dit très heureux de voir réaliser ce projet de Plateforme numérique avec CAIRN.

« C’est le Rectorat qui l’a voulu pour toute l’université catholique de l’Afrique de l’Ouest. Nous avons une seule université qui est éclatée en sept unités universitaires. Nous voulons que le savoir soit partagé au niveau de l’Afrique de l’Ouest pour que nous puissions avancer ensemble. Avec cette Plateforme la conquête du savoir est encore mieux organisée et sera mieux réussie. Nous sommes en partenariat avec CAIRN depuis la France. C’est CAIRN qui nous accompagnera jusqu’à la maitrise de cet outil », a expliqué le Père Clément LONAH, président de l’UCAO-UUBa.

Comme conditions d’utilisation, le Père LONAH a expliqué qu’il suffit d’être étudiant de l’UCAO pour que l’accès soit facilité.

Dans sa présentation, le responsable de la Plateforme CAIRN, François BUÉ, a affirmé que cette plateforme a été lancée par des éditeurs francophones avec comme idée de rendre disponible la pensée francophone au travers du monde. Il a expliqué que la plateforme regroupe des revues académiques de recherche, des ouvrages, des magazines, des journaux…

« Aujourd’hui, nous avons 200 éditeurs dans tous les domaines des disciples universitaires. Nous avons à peu près 10 000 ouvrages des plus grands éditeurs ; 520 revues ; 1 600 collections de poche ; des magazines… Chaque mois de nouvelles éditions arrivent », a précisé François BUE.

La directrice académique a ajouté que l’une des exigences du système LMD est la recherche et sans la bibliothèque cette recherche n’est pas facile.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *