Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

PREM : 80% d’activités lancées

Le Comité technique du Plan de réforme de la gestion des finances publiques au Mali (PREM) 2017-2021, a tenu sa première session de l’année 2019, hier, au ministère de l’Economie et des finances. Sur 166 activités programmées, au titre de l’année 2018, 95 ont été totalement réalisées, 34 n’ont pas connu un début d’exécution, soit un taux de réalisation de 79,5% en termes d’activités lancées.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du ministre de l’Economie et des finances, Modibo MAIGA. Il a indiqué que les résultats qui seront examinés au cours de cette session ont été enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre des activités inscrites dans le Programme 2018 du PREM.

Au titre des recettes, a-t-il fait savoir, la mobilisation optimale des ressources fiscales, douanières et domaniales s’est appuyée simultanément sur les leviers de l’extension du périmètre de la fiscalité intérieure, la poursuite de la modernisation de la gestion des activités de la conservation foncière, le renforcement des systèmes d’information et l’intensification des actions de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale.

Concernant les dépenses, selon M. MAIGA, l’amélioration de la qualité de préparation du budget de l’Etat s’est consolidée suite à l’adoption, à bonne date, du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2019-2021 par le Gouvernement.

En matière d’exécution du budget, a expliqué le représentant du ministre, des mesures appropriées ont été prises pour rendre le système de gestion des dépenses publiques plus équilibré. A ce titre, a-t-il expliqué, la régulation budgétaire s’est normalement effectuée à travers la mise à disposition des crédits, conformément à la trésorerie disponible aux fins d’assurer la bonne gestion des ressources publiques et d’éviter l’exécution de dépenses extrabudgétaires.

M. MAIGA révèle qu’en matière de gouvernance et de la transparence financière, la mise à disposition, à bonne date, de la documentation portant sur les finances publiques à l’intention du public s’est renforcée.

Enfin, a indiqué le maître de séance, pour impulser le rythme des transferts des ressources (humaines, financières et matérielles) aux collectivités territoriales, 5 nouveaux décrets de transfert ont été adoptés par le Gouvernement en plus des 16 textes de transfert existants.

Jetant un regard rétrospectif sur l’année 2018, Modibo MAIGA retient que la mise en œuvre des activités du PREM durant cet exercice budgétaire a certes été impactée par les régulations budgétaires effectuées suite à la contre-performance des structures de recettes, mais reste confiant que les échanges du jour permettront d’élaborer la note d’appréciation conjointe qui évaluera positivement les progrès enregistrés dans la mise en œuvre du PREM au titre de l’année 2018, tout en proposant des recommandations pertinentes pour l’exercice 2019.

Au titre des perspectives 2019, les efforts porteront sur la consolidation des acquis et le parachèvement des actions entamées dans la perspective de la réalisation, courant 2019, de l’évaluation à mi-parcours du PREM dont l’objectif est de porter une appréciation sur la mise en œuvre du Programme durant la période 2017-2018 et faire des propositions éventuelles d’actions correctives à prendre en charge.

PAR BERTIN DAKOUO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *