Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle du 29 juillet 2018: « tous en mouvement » appelle à voter IBK en CIII

En vue de la réélection du président de la république, Ibrahim Boubacar KEÏTA, candidat à sa propre succession, la coordination de la Commune III du mouvement politique ‘’ Tous En Mouvement’’ dirigé par Tidiani Badian KOUYATE a procédé, avant-hier dimanche, au lancement de ses activités.

C’était dans le cadre d’un meeting de soutien au président IBK, à la Maison des Aînés, sous la direction du président national de ‘’Tous En Mouvement’’, Tidiani Badian KOUYATÉ; en présence du porte-parole de la Coordination, Harouna KONE. Au cours de ce meeting, les responsables dudit mouvement, après avoir passé en revue le bilan des 5 ans de la gouvernance IBK, ont invité la population de la CIII à voter IBK, le 29 juillet prochain.
L’objectif de cette rencontre était de mieux outiller les militants et militantes de la CIII, en cette veille de la campagne pour la présidentielle. Pour ce faire, les initiateurs de cette rencontre ont procédé à la projection d’un film documentaire sur les grandes actions réalisées par le président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, au cours des 5 dernières années. Il s’agissait notamment des réalisations en faveur de l’armée dans le cadre de la LOPM ainsi que les infrastructures de développement, à travers tout le pays.
Dans son mot de bienvenue, le porte-parole de la Coordination de la CIII, Harouna KONE, a indiqué que cette cérémonie, qui consacre le lancement de ladite coordination, est une initiative citoyenne pour relever le défi du développement et du patriotisme.
Selon lui, la coordination de la commune III, dans sa spécificité, a une expérience avérée dans le monde associatif et politique. C’est la raison pour laquelle, il s’est dit convaincu que ‘’Tous En Mouvement’’ ne sera pas un mouvement de plus pour la réélection d’IBK.
« La coordination de la CIII, par ma voix, s’engage à renforcer l’image du Président IBK, tout en le remerciant pour son attention à la nation », a-t-il clamé.
Pour M. KONE, le président IBK, venu à la tête du pays à un moment crucial où l’existence de la nation était menacée, s’est donné à la tâche pour relever l’image de notre chère patrie afin de lui donner toute sa place dans le concert des nations. Et cela, en refondant l’Etat, de par ses institutions républicaines et son armée avec une détermination patriotique et esprit de sacrifice.
Grâce aux actions d’IBK, a-t-il fait savoir, le pays se retrouve aujourd’hui avec une croissance économique stable, une agriculture financée à hauteur de 15 % sur le budget national et des infrastructures modernes (routes, bâtiments administratifs, centres de santé) qui font de nos régions des pôles de développement. À cela, s’ajoutent la montée en puissance de l’armée et surtout le relèvement du SMIG (Salaire minimum garanti) de 29 300 FCFA à 42 000 FCFA, une augmentation de 20 % sur les salaires et la création de plus de 200 000 emplois sont créés.
Autres motifs de satisfaction pour ces partisans du président IBK, la redynamisation de la diplomatie qui a permis la tenue de plusieurs sommets de haut niveau, des visites d’État de plusieurs présidents d’Europe, d’Asie et d’Afrique au Mali.
Toujours selon M. KONE, il y a un programme d’urgences sociales présidentiel dans les domaines de l’accès à l’eau potable et à l’électricité qui est en marche sur toute l’étendue du territoire.
« Oui, qu’à cela ne déplaise à ses détracteurs, des millions de nos concitoyens sont en train de se mobiliser pour un soutien sans faille pour la réélection du président IBK », a-t-il dit.
Avant de lancer un vibrant appel à l’ensemble du peuple malien à se mobiliser pour la réélection de leur mentor. « Il est temps de mettre le pays au-dessus de nos intérêts personnels », a conseillé Harouna KONE.
De son côté, le coordinateur national, Tidiani Badian KOUYATÉ, fils de l’écrivain Seydou Badian KOUYATE, a insisté sur le fait que le président IBK a tout mis en œuvre pour que notre armée nationale soit lourdement armée avec des équipements modernes aériens et terrestres. Et cela, grâce à l’adoption de la Loi d’Orientation et de Programme militaire portant sur un montant de 1 230 milliards de F CFA entièrement financé par le budget national sur une période de 5 ans. On note également la mobilisation de 400 milliards dans le cadre de la réforme de la sécurité. Aussi, a-t-il fait savoir, pour la première fois, 500 milliards de F CFA du budget national sont dédiés aux investissements. Sans oublier par ailleurs, une augmentation substantielle sur les frais de mission et de déplacement de nos agents à l’intérieur et l’extérieur du pays. Aujourd’hui, un chauffeur, en déplacement à l’intérieur du pays, au lieu de 2000F précédemment, touche actuellement 20 000 F et un cadre, 30 000 F CFA de perdiem par jour, au lieu de 6 000 F, précédemment.
Il s’est également réjoui de la création de 252 313 emplois formels de nos jours sur les 200 000 promis, dont plus de 4 000 jeunes dans la fonction publique, soit 126,2 % de taux de réalisation de la promesse présidentielle.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *