Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle du 29 juillet: Bittar signe forfait

Le président du Mouvement citoyen pour l’Alternance, le travail et la transparence (MC-ATT), Jeamille Bittar, dont la candidature avait été sollicitée par ses militants lors de la dernière convention du parti, le 12 mai dernier, ne sera pas candidat à la présidentielle du 29 juillet. « Dans les jours à venir, le parti annoncera clairement sa position pour la présidentielle après consultation avec les différents états-majors des candidats ». Cette annonce a été faite par Bittar lui-même, lors d’un point de presse au siège du parti, à Badalabougou, samedi dernier.

La rencontre a regroupé autour du président, plusieurs responsables du parti.
Jeamile Bittar a rassuré la presse que le parti suivait les décisions de la dernière convention tenue au Pavillon des sports du stade Modibo Keita, le 12 mai dernier. À la suite de cette rencontre, dit-il, il a été convenu de ‘’présenter un candidat ou à défaut de nouer une alliance politique qui rimerait avec notre vision, et surtout avec l’éthique de notre parti’’. L’objectif étant de réunir tous les acteurs politiques autour de notre bien commun sans exclusion aucune quel que soit leur appartenance et avoir un gouvernement d’union nationale pour sauver le Mali ‘’ tous ensemble’’.
Le président a remercié les militants pour les sollicitations en faveur de sa candidature à la présidentielle. Tout en faisant savoir que leurs convictions et idéaux sont les siens.
« Vous pouvez toujours compter sur moi pour approfondir la rénovation de la vie politique de notre pays et la recherche de nouvelles convergences. C’est la condition de nos victoires futures. Je serai au rendez-vous de ce travail sans exclusion avec l’esprit d’ouverture indispensable pour d’autres victoires demain » a martelé M. Bittar avant de faire le point des efforts qu’il a entrepris pour aboutir à un consensus national autour du Mali.
« Pendant des mois durant, je me suis évertué à entreprendre des démarches auprès de tous les acteurs politiques, les leaders religieux aussi bien qu’auprès de la société civile pour leur faire comprendre que le Mali avait besoin de tous ses enfants et qu’il était grand temps pour nous de surseoir à nos ambitions personnelles pour faire face aux défis de l’heure qui ne se résumaient point à des questions de personne, mais surtout à un mal qui s’est installé pendant plusieurs décennies et que l’heure n’était point à des procès d’intention pour savoir qui est responsable, qui ne l’est pas et que nous sommes esclave du temps et qu’il faut y aller vite et bien avec toutes les synergies positives pour sauver notre nation, le Mali. J’ai répondu à toutes les invitations et j’ai toujours été présent pour sensibiliser les uns et les autres pour faire comprendre que c’est ensemble qu’on doit réussir et cette réussite sera celle du Mali. Mais hélas, le temps ne m’a pas permis de rassembler des candidats autour de cet idéal. J’ai toujours privilégié le consensus, rassurez-vous, je reste toujours optimiste ».
Selon le patron du Mc-ATT, le pays connait certes des difficultés en ces moments de son histoire, mais elles ne sont pas insurmontables.
« Il nous faut dépasser nos ego et privilégier le dialogue et la réconciliation de tous les Maliens. Nous nous sommes démarqués de la majorité et de l’opposition, il ne faut donc pas faire un effort intellectuel compliqué. Le cœur de notre préoccupation reste le Mali et la réconciliation de tous les Maliens. Je ne serai jamais comme ceux qui donnent le mauvais spectacle de notre démocratie. Pensez exclusivement à la grandeur du Mali et au bonheur des Maliens, c’est mon ambition, c’est l’idéal de notre parti. C’est pourquoi j’ai décidé avec humilité de ne pas être candidat pour l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.
Après avoir remercié les militants pour leur constance, Bittar s’est voulu rassurant : « ce que nous avons commencé ensemble, nous allons le continuer ensemble. Plus que jamais, j’ai l’amour de notre pays inscrit au fond de mon cœur », a-t-il martelé. Il les a appelé à rester unis et mobilisés pour les échéances futures.
Aussi, dans les jours à venir, le parti, selon son président, annoncera clairement sa position pour la présidentielle après consultation avec les différents états-majors des candidats.

Par Sidi Dao




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *