Search
jeudi 13 décembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle du 29 juillet: l’honorable Adama Kane investi candidat

La Maison de la presse a abrité, hier lundi, la cérémonie d’investiture de l’honorable Adama KANE à l’élection présidentielle du 29 juillet, sous les couleurs du Mouvement Faso Kèwalé. La cérémonie s’est déroulée en présence des cadres et militants dudit Mouvement ; du président du parti Bloc pour le redressement et le développement du Mali (BRDM), Cheick Oumar KONE…

Cette investiture du candidat du Mouvement Faso Kèwalé intervient après la validation de son dossier de candidature par la Cour constitutionnelle pour la course de Koulouba 2018.
Dans son intervention, le président du BRDM, Cheick Oumar KONE, a déclaré le soutien de son parti à la candidature de l’honorable Adama KANE. Selon lui, après 27 ans de démocratie, il est déplorable de constater que notre pays peine à trouver la voie de son développement et du progrès social. C’est pourquoi le président du BRDM a estimé que le moment est venu de faire un bilan et une prise de conscience générale afin d’entamer le chemin salvateur du redressement et du développement. Il a affirmé la détermination de son parti à soutenir le candidat Adama KANE pour créer une dynamique pouvant engendrer une alternance au système politique mis en place, depuis 1991.
Le président du parti Bloc pour le redressement et le développement du Mali (BRDM) a soutenu qu’il était temps de réhabiliter tout ce qui permet aux hommes et aux femmes d’œuvrer ensemble, de coopérer les uns avec les autres, de fuir l’excès d’individualisme pour recréer une société unie et solidaire. M. KONE a fait savoir que le Mali a beaucoup d’atouts et qu’il suffit que les Maliens prennent conscience de leurs forces, que le peuple retrouve ses valeurs et qu’il se tourne résolument vers le travail afin d’assurer un avenir radieux pour la jeunesse.
Cheick Oumar KONE a souligné que pour atteindre ce changement, le Mali doit se suffire sur le plan alimentaire avec la mise en œuvre d’une grande politique agricole ; entamer la réalisation de grands travaux d’intérêt national ; fournir plus d’efforts pour dépasser le niveau d’industrialisation de la 1re République avec une économie nationale ouverte, mais contrôlée ; mener des réflexions sur certaines questions alarmantes suivies de propositions de solutions nationales.
Abondant dans le même sens, le candidat Adama KANE a témoigné que les Maliens, dans une écrasante majorité, réclament le changement de système de gouvernance. Pour lui, seul un homme ou une femme non mouillé, dans le système actuel, est capable d’incarner ce changement et d’en être l’étendard.
« Je suis un de ces hommes aujourd’hui qui se tient devant vous, et s’est engagé dans ce combat, dans cette noble et exaltante mission si mes compatriotes voudraient m’accorder leur confiance et me donner mandat », a déclaré l’honorable Adama KANE.
Une fois élu président de la République, Adama KANE promet aux Maliens une gouvernance dont la charte sera la vertu, l’éthique, la transparence et le résultat.
S’il était élu, durant son premier mandat, l’honorable Adama KANE entend bâtir un Mali nouveau avec comme piliers : un développement économique du secteur privé pour le plein emploi des jeunes et le développement de l’initiative privé ; la préférence de fait aux entreprises maliennes, de capitaux maliens ; la lutte contre la corruption en mettant fin à l’impunité et l’instauration d’une justice saine et équitable ; le renforcement de l’éducation pour l’adapter aux standards et aux marchés de l’emploi ; le renforcement du plateau technique des hôpitaux et Centres de santé et le rehaussement de la qualité des services de soins à travers une meilleure gouvernance ; la réforme et le renforcement des institutions de la République dès la première année.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *