Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Programme Mali-Nord à Mopti et Tombouctou: 40 motopompes aux femmes productrices

Dans le souci de donner de l’espoir aux productrices du Delta intérieur du Niger, le ministère de l’Agriculture, à travers le Programme Mali-Nord IPRODI, vient une fois de plus, d’offrir 40 motopompes à cylindre aux coopératives de femmes productrices des régions de Mopti et de Tombouctou.

La cérémonie de remise desdits matériels s’est déroulée, le vendredi 3 février à Mopti.
C’était sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Kassoum DENON; en présence du gouverneur de la région de Mopti, le Colonel Sidiki MAIGA ; du nouveau maire de la commune de Mopti, Issa KANSAYE; du Coordinateur national du Programme Mali-Nord IPRODI, Alassane Ag AGATAM ; du président de la Commission développement rural et environnement de l’Assemblée nationale, l’honorable TANGARA ; des députés élus dans les régions de Mopti et Tombouctou ; ainsi que des cadres du département de l’Agriculture et de ses services rattachés, et les bénéficiaires.
Dans son mot de bienvenue aux hôtes, le nouveau maire de Mopti, Issa KANSAYE, a salué la vivacité du ministère de l’Agriculture qui ne ménage aucun effort pour répondre avec efficacité aux préoccupations du monde paysan partout dans le pays.
Pour sa part, le Coordinateur national du projet Mali-Nord IPRODI, l’ancien ministre Alassane Ag AGATAM, a rappelé que cette remise de motopompes intervient après celle du mois de juillet dernier.
Ainsi, note-il, la présente donation de 40 motopompes est destinée principalement aux groupements de femmes. Cela, dit-il, en vue de mettre la femme d’être au centre du développement, comme inscrit dans les priorités du Président IBK.
« Ces donations de matériels agricoles prouvent que les discours des autorités sont suivis par des actions concrètes. Ces machines sont destinées aux activités de maraichage parce qu’il y a plus de 20 ans maintenant que le programme Mali-Nord fournit des machines pour la riziculture. Ce qui a permis aux localités couvertes par le projet d’être excédentaires en production de riz. Alors que les autorités du pays ont le souci de diversifier et d’améliorer le niveau nutritionnel des populations. Cela nous a conduit à développer cette option du maraichage », a justifié le Coordinateur national du projet. Avant de témoigner qu’avec le Programme IPRODI, la zone bénéficiaire est devenue une sorte d’ilot de prospérité dans le désert avec l’amélioration du cadre de vie des populations.
Comme preuve, Alassane Ag AGATAM a affirmé que dans les villages concernés par le projet, il y a aujourd’hui l’éclairage, les télévisions, les motos, bref un ensemble d’outils qui font que les populations se sentent beaucoup mieux dans la zone.
Le Programme Mali-Nord IPRODI, s’est-il réjoui, est stratégique en ce sens que ses activités n’ont pas été interrompues durant la période d’occupation pour la simple raison qu’il a une approche locale.
Concernant les performances desdites motopompes, destinées au maraichage et à la riziculture, le coordinateur a révélé qu’elles peuvent arroser jusqu’à 15 ha.
Pour sa part, le ministre Kassoum DENON dira que sa satisfaction est d’autant plus grande si bien que les équipements en question sont destinés spécifiquement aux braves femmes productrices des zones du projet, à travers différentes coopératives.
Il a beaucoup insisté sur le rôle prépondérant que jouent les femmes dans l’Agriculture et la sécurité alimentaire dans notre pays.
Selon le ministre DENON, ce rôle s’observe à travers leur participation active à tous les niveaux de la production agricole, à savoir l’exploitation familiale, la conservation des produits et aussi la transformation.
Cependant, le ministre DENON a déploré les nombreux obstacles qui handicapent les femmes, notamment l’accès à la terre agricole, l’encadrement mais aussi l’insuffisance de matériels agricoles.
« L’approche du Programme Mali-Nord IPRODI est basée sur l’équilibre social entre sédentaires et nomades, sur l’équité en assurant aux femmes des activités leur permettant de se prendre en charge. Après quelques essais d’attribution de parcelles sur les périmètres rizicoles communautaires, le Programme s’est engagé à mettre à la disposition des femmes des outils de production qui consacrent leur indépendance de façon irréversible », a souligné le ministre de l’Agriculture.
Par ailleurs, le ministre DENON est persuadé qu’avec la qualité de ces motopompes, le courage des bénéficiaires et leur savoir-faire, la zone d’intervention pourra être bientôt autosuffisante en produits maraîchers, tout comme elle l’est déjà en ce qui concerne le riz.
Le ministre a enfin interpellé les responsables du projet, les chefs d’antennes et les autres agents de terrain d’être certes vigilants, mais très compréhensibles quant à l’accompagnement des productrices.
Rappelons que l’un des objectifs de ce Programme est non seulement d’améliorer le niveau de nutrition des populations mais également les revenus des ménages.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *