Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

Promesse présidentielle d’un lycée à Sanankoroba: le ministre de l’Education Nationale sur le terrain

À la rentrée prochaine, l’arrondissement de Sanankoroba devrait étrenner son lycée public, matérialisation d’une promesse faite dans ce sens par le président de la République aux populations il y a quelques semaines.

À la tête d’une forte délégation comprenant, entre autres personnalités, le directeur de cabinet adjoint du président Ibrahim Boubacar Kéita, Boubacar Tour ; le conseiller à la présidence, Morifing Cissé, le ministre de l’Éducation nationale, le Pr Abinou Témé, était sur le terrain à Sanankoroba, lundi 25 juin 2018. Il était aussi accompagné de ses proches collaborateurs.
La délégation ministérielle a été accueillie par le chef de village et ses conseillers, en présence du maire et des autorités scolaires locales.
Il s’agissait de matérialiser la promesse faite par le président de la république aux populations de Sanankoroba d’ériger un lycée public lors de l’inauguration de l’usine de médicaments dans la même localité, il y a quelques semaines.
Le ministre a rappelé le contexte de cette mission, tout en précisant qu’il s’agit de donner corps à la promesse d’IBK, «homme d’action ayant un sens aigu de la parole donnée». Il a précisé qu’il est accompagné de techniciens du département pour étudier tous les aspects de ce dossier, en étant conscient que tout doit être fait pour que le lycée puisse démarrer dès la rentrée prochaine.
Comme la tradition le veut, dans le vestibule, où la parole est sacrée, le représentant du chef du village, au nom de la chefferie, a salué le ministre et sa délégation, tout en se félicitant de cette promptitude des autorités nationales. Une mission de terrain très appréciée par la chefferie qui est revenue sur la genèse de cette doléance dont la réalisation, selon elle, représente aujourd’hui le plus grand bonheur des populations.
À la suite de l’intervention du chef de village, qui a reconnu les qualités intrinsèques du président IBK «à l’écoute de son peuple», on est rentré dans le vif du sujet. La chefferie a reconnu que la localité dispose d’une parcelle, comme apport personnel, sur laquelle des dispositions pratiques restent à être peaufinées pour conforter le titre de propriété, mais qu’elle n’a pas de moyens de réaliser le joyau scolaire là-dessus.

Un beau rêve qui se concrétise
La localité est prête à mettre à la disposition du département 5 à 6 hectares pour la construction du lycée. Le ministre a interrogé les techniciens qui décideront d’aller inspecter sur place le site. Chose dite, chose faite : le ministre et sa délégation se sont transportés sur le site pour s’enquérir de son état physique. L’état du terrain est bon et les procédures techniques et administratives pouvaient directement commencer pour que Sanankoroba puisse être dotée d’un lycée moderne, digne de ce nom, comme IBK l’a promis aux populations.
Avant la visite de terrain, le maire de la localité a eu des mots aimables pour l’initiative présidentielle qui «constituera un bonheur à plusieurs facettes pour la population qui adhère totalement à cette initiative». Il dira que la mairie et les autorités municipales joueront toute leur partition dans la réalisation de «cette œuvre immense», en entamant dans les plus brefs délais les démarches administratives requises en la matière pour la validation juridique de la superficie concernée.
Le département, comme l’a annoncé le ministre, est dans la dynamique d’offrir, dès la rentrée prochaine, un nouveau joyau scolaire à la population de Sanankoroba, ainsi que l’a promis le président IBK. Tout sera fait pour réaliser ce rêve. Y compris favoriser les solutions intermédiaires, comme par exemple identifier et mettre en valeur des salles de classe existantes pour abriter les pensionnaires, en attendant que le joyau sorte de terre pour offrir de meilleures commodités pédagogiques à ses occupants.
En tout cas, conformément au souhait présidentiel, le lycée public de Sanankoroba sera bientôt un beau rêve réalisé dans le vécu des populations.

Par Sidi Dao




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *