Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

Promotion du livre et de la lecture: les éditeurs font le point du chemin parcouru

Du 03 au 05 mai, l’Organisation malienne des éditeurs des livres (OMEL) a initié les journées nationales du livre, en partenariat avec le projet d’appui à la filière du livre au Mali (PAGE). L’ouverture de l’événement, qui a eu lieu au Palais de la culture, était placée sous la présidence du Premier ministre Soumeylou Boubeye MAIGA.

Le thème était : « livre fait voyager, lire fait grandir ». Le lancement a enregistré la présence du président de l’OMEL, Hamidou KONATE, non moins directeur général de Jamana ; le représentant du ministre de culture, Karim DIALLO. On y notait également la présence de quelques écrivains, dont Aminata DOUCOURE dite Wesh, la flambeuse, écrivaine rappeuse et Yousouf DIAKITE, écrivain.
Le président de l’OMEL a affirmé que cette journée est la renaissance du Salon du Livre de Bamako (SALIBA). Il a ajouté que c’est une opportunité pour les Maliens de découvrir la riche production littéraire de notre pays.
Dans ses propos, M. KONATE a fait savoir que le Mali est l’un des rares pays africains au sud du Sahara à avoir dès le 13e siècle une université où il y’avait plus de 30 000 livres et manuscrits qu’est l’Université Sankoré. Il a ajouté que notre Mali pays de civilisations millénaires connait, depuis quelques années une crise multidimensionnelle qui affecte tous les secteurs de son économie.
La culture, a défini, Hamidou KONATE, est l’ensemble des traits distinctifs, spirituels, matériels, intellectuels et affectifs d’une société et est le meilleur rempart contre tous les extrêmes, contre toutes les violences. M.KONATE a reconnu que malgré les difficultés que connait le Mali, tout doit être fait pour mettre la culture au centre de tous les débats de tous les programmes.
« L’homme éduqué, instruit est un citoyen exemplaire, conscient de ses droits et devoirs », a-t-il rajouté.
Il a enfin rassuré que l’OMEL, grâce à l’assistance du projet PAGE, a entrepris une étude sur le secteur du livre dont les résultats sont disponibles. Aussi, a-t-elle réalisé la production d’une série de formations des acteurs du livre et ceux de la promotion du secteur de l’édition.
Selon Karim DIALLO, l’activité s’inscrit dans le sillage de la Journée mondiale du livre et du droit célébrée le 23 avril de chaque année.
« C’est une date symbolique qui a été choisie par la conférence générale de l’UNESCO pour rendre un hommage mondial au livre et à ses auteurs et d’encourager chacun, en particulier les plus jeunes ; à découvrir le plaisir de la lecture et à respecter l’irremplaçable contribution des créations au progrès social et culturel », a fait savoir M DIALLO.
De même, il a rappelé que le gouvernement a fortement exprimé sa volonté de soutenir le développement du secteur du livre dans le document de la politique culturelle du Mali élaboré par le MC.
Il faut savoir que le ministre de la Culture apporte son soutien à la rentrée littéraire à chaque édition, en prenant en charge le « prix Massa Makan DIABATE ».
Le représentant du ministre de la Culture, M. DIALLO, a reconnu qu’il reste beaucoup de défis à relever malgré les efforts fournis, notamment le développement de l’industrie du livre, l’encrage de la culture de lecture.
Il a remercié et félicité l’OMEL pour l’initiative de ces Journées nationales du livre au Mali en choisissant de mener une causerie-débat autour des questions essentielles relatives à la dynamisation du secteur.

Par Safiatou DOUMBIA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *