Search
vendredi 26 février 2021
  • :
  • :

Ramadan et Solidarité envers les couches démunies: l’ONG au secours de 600 personnes du district

Une Dame de cœur, au service des couches les plus vulnérables, la Présidente de l’ONG AGIR, KEITA Aminata MAIGA, incarne incontestablement les nobles valeurs qui fondent l’humanisme : partage, solidarité, entraide. L’épouse du Président de la République, pour la troisième année consécutive, vient de respecter la tradition en remettant des kits alimentaires et monétaires aux plus nécessiteux (600 personnes du district de Bamako).

Cette année, ce sont 600 personnes parmi les couches les plus vulnérables, en raison de 100 personnes par commune, qui ont bénéficié de ces kits alimentaires.
La cérémonie de remise, présidée par l’heureuse et la généreuse donatrice, s’est déroulée le samedi 18 juin 2016 au Pavillon des sports du Stade Modibo Kéita. C’était en présence des membres du gouvernement, des représentants des six communes de Bamako, du Directeur national adjoint du développement social.
La solidarité est le pilier fondamental de notre société. Les hautes autorités de notre pays ont mis un accent particulier sur les aspects sociaux du développement et maintenir fortement l’entraide en exergue. Et d’importants efforts sont en train d’être consentis pour son renforcement.
Cette troisième édition de don de kit alimentaire à ceux qui ont le plus besoin de notre solidarité en ce mois béni de Ramadan prouve à suffisance l’engagement de la Première Dame à réaliser un ordre social plus équitable à l’émergence d’une société où la pauvreté et l’exclusion seront bannies.
Cet engagement est réaffirmé chaque année où il s’est agi pour elle de la sauvegarde de la dignité humaine. Comme quoi : chaque geste compte pour un Mali en paix : partageons.
Voilà pourquoi pour cette édition 2016, chaque bénéficiaire a eu 25 kg de sucre, 25 kg de riz et 2 kg de lait en poudre. Aussi, ces 600 personnes sélectionnées dans les six communes de Bamako en raison de leur indigence, ont bénéficié chacune une enveloppe de 13 000 FCFA, soit 10 000 FCFA pour l’achat de la viande et 3000 FCFA en guise de frais de transport.
Par cette donation, le maire de la Commune II, au nom de tous les maires du district de Bamako, a remercié la Première Dame qui vient de respecter une valeur cardinale de la société malienne qui se caractérise par la solidarité et l’entraide.
Quant aux heureux bénéficiaires, ils n’ont pas manqué de qualificatif pour apprécier à juste valeur un tel geste de charité, de bonté et de générosités de la présidente de l’ONG AGIR. Venus pour eux comme une providence en ce mois de Ramadan coïncidant avec la période de soudure, ils ont salué la Dame de cœur, au service des couches les plus vulnérables pour son engagement pour les causes des démunies, des veuves et des orphelins.
Désignant cette action sociale comme les moyens par lesquels, une société agit sur elle-même pour préserver sa cohésion, notamment par des dispositifs législatifs ou réglementaires et par des actions visant à aider les personnes ou les groupes les plus fragiles à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie et à s’adapter au milieu social environnant, le Directeur national adjoint du développement social a exprimé la gratitude de toutes ces nombreuses personnes qui retrouvent ainsi le sourire et l’espoir de vivre grâce à cette donation qui a été rendue possible grâce aux nombreuses initiatives de solidarité et de partage que de la présidente de l’ONG AGIR a entrepris durant de nombreuses années.
Au nom du ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la reconstruction du Nord, et de l’ensemble des bénéficiaires, il a remercié les généreux donateurs qui accompagnent l’épouse du Président de la République dans ce noble geste philanthropique.
Au nom de l’ensemble des bénéficiaires, il a félicité et remercié l’ONG AGIR pour l’organisation réussie de la cérémonie
Occasion également pour Baba SANGARE d’exhorter d’autres bonnes volontés qui ont les moyens de suivre ce bel exemple de solidarité agissante de Mme KEITA Aminata MAIGA.
Émue et partageant les mêmes joies que les bénéficiaires, la marraine de la cérémonie a rendu grâce à notre Créateur qui a permis une fois encore de passer ensemble ce mois béni de Ramadan.
«Le mois du Ramadan est un mois de solidarité et de partage. Mais le partage ne doit pas s’arrêter après le ramadan. C’est pourquoi nous faisons le partage au quotidien. Ce que nous donnons est peut-être peu et c’est vrai que la vie est chère, mais on ne peut donner que ce qu’on a. Nous partageons des plats chauds et nous distribuons des céréales dans les quartiers périphériques de Bamako. Voilà ce que nous faisons pendant le Ramadan», a expliqué la Première Dame, présidente de l’ONG Agir.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *