Search
jeudi 4 mars 2021
  • :
  • :

La rançon de l’immaturité politique ?

Comme il est de coutume chez nos hommes politiques, après chaque élection, c’est la contestation des résultats pour ceux qui ont perdu, généralement, dans les urnes et la Cour constitutionnelle est saisie en la matière. Le Scrutin du dimanche dernier n’a pas fait exception à cette règle dans le district de Bamako où les résultats sortis des urnes font l’objet de contestation en commune IV et V du district. Ces dénonciations et contestations sont pour les facebookeurs la rançon d’un manque de fair-play des acteurs politiques qui se montrent immatures malgré toutes ces années d’expérience politiques au Mali. Face pour d’autres, il faut faire appel à la VAR (assistance vidéo) pour nous éviter une crise post-électorale.

Mikado : Face à la situation politique actuelle du Mali, l’Expert en TIC, Gouvernance et Sécurité, le Dr Anasser Ag Rhissa prône le consensus pour éviter au pays une nouvelle crise post-électorale.

Tenons le flambeau : EN COMMUNE5 BKO MOUSSA TEMBINÉ A PERDU. Celui qui a détruit l’école malienne avec sa manipulation sur l’AEEM est devenu ex-député.

Mamby Kone : Quelles fausses infos !

Seydou Ballo : Dicko, attention, qui t’a dit qu’il passe, ce Tembiné en commune 5 ?

Tenons le flambeau : Mamby Kone, fais énormément attention.
Quelle preuve as-tu pour démentir nos informations ?

Rose Coulibaly : Demba Ouss, sauf si tu changes les résultats.

Abdoulaye Camara : Moussa « bessé  » est tombé ! Les manipulés de l’Aeem se cherchent !

Ibrahim Ib Ouattara : Ce monsieur (Sangaré) n’est pas fair-play.
Tu parles sans avancer de chiffres. Montre tes résultats à toi, bureau de vote par bureau de vote.
Bakara Moukila Konate : En tout cas, nous avons vu les résultats affichés bureau de vote par bureau de vote, Moussa Mara bé Zé Mara commune 4 la.

 Sissoko Demba : Demande-lui seulement de t’envoyer les résultats bureau par bureau.

 Sanoussy Dıcko : J’en conclus donc que c’est le dernier soubresaut d’un candidat qui a déjà perdu la bataille. Point final.

 Sanoussy Dıcko : Abdoulaye Kone, donc les mandataires de Zê et ses délégués ne savent pas compter ou quoi ?
Abdoulaye Kone : j’ai vite appris avec notre expert. Qu’est-ce que tu en dis ?

 Sanoussy Dıcko : Parler de score-fleuve contre MARA en commune 4, sans obtenir le tous contre MARA qu’il avait tant espéré relève d’un tour de magie de Houdini.

 Sanoussy Dıcko : Comment Zé peut annoncer un score-fleuve sans donner ce score ?

 Fatim Touré : Ze sait que le pouvoir est de son côté. Donc, il fait du tapage avant Manassa. Comme cela, il espère que des voix de Mara seront invalidées.

Siratigui Sogoba : Dans toute situation, il faut des Yogoro pour animer la partie. Ce Sangaré me semble, en est un !

 Arouna Sangare : Il n’est pas tombé d’abord.
Pour moi, il a gagné seule, la Cour Constitutionnelle détient le dernier mot.

Souleymane Bamba, dites-moi la Cour constitutionnelle confirme les résultats ou bien elle modifie les résultats ?

 Mohamed Kayentao : Hunnnnn, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale qui tombe de cette manière. Attendons le dernier mot de la cour constitutionnelle !

 Adama SOGODOGO : chers amis, il n’y a pas de honte à perdre une élection. Respectons les principes de la démocratie. Félicitons les vainqueurs svp.

Yousouf Guindo : une élection n’est perdue que lorsque la Cour Constitutionnelle termine de vider tous les contentieux électoraux. Je me trompe Prési ?

 assine Malle : Pour celui qui veut s’en tenir de la décision de l’instance compétente. Oui, mais celui qui s’autoproclame prépare le désordre et sa non-soumission.

 Diakité Bougary : Paplo, du fait que le RPM n’a eu qu’un seul député à Bamako, elle va invalider certains résultats au profit de RPM.

Aminata Ouédrago : On attend les considérants et les vus de Tanti Manassa pour valider ou invalider les résultats.

Malick KONATE : Cette élection législative 2020 a été une belle leçon pour les politiciens-populistes. La politique, c’est le terrain. Laissez les micros et allez-y sur le terrain.

Boubacar Koumare : Mon cher : Aucune leçon à tirer. Dans la majorité des cas, c’est l’argent qui a vaincu ! Abana.

Joseph Traoré : Mon cher, au Mali, ce n’est pas seulement le terrain, sinon Modibo Sidibé a fait le terrain plus que quiconque. Résultat ?

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *