Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Rectification de la transition: Assimi GOÏTA prête serment

Le nouveau président de la Transition du Mali, le Colonel Assimi GOITA a prêté serment, ce lundi 7 juin 2021, au Centre international de Conférence de Bamako, devant le Président de la Cour suprême Wafi Ougadeye CISSE, en présence du Procureur général, Mamoudou TIMBO. Aussitôt investi dans ses fonctions, le Colonel Assimi GOITA a tenté de rassurer les organisations sous régionales et régionales, ainsi que la communauté internationale sur sa volonté de respecter les engagements internationaux du Mali ; notamment l’organisation des élections présidentielles avant la fin du délai convenu.

Plusieurs personnalités ont assisté à la cérémonie. Il s’agit notamment des anciens premiers ministres ; des présidents des institutions de la République ; des chefs de partis politiques ; des représentants des organisations de la société civile ; des ambassadeurs et autres membres du corps diplomatique accrédité dans notre pays, etc.

Le 28 mai dernier, la Cour constitutionnelle du Mali avait désigné ce militaire de carrière comme le nouveau président de la Transition à la suite de la démission de son prédécesseur, Bah N’DAW, quelques jours plus tôt.
C’est à 10heures 30 minutes que la Cour a fait son entrée dans la salle du Centre international de conférence de Bamako.
Aussitôt, le Président de la Cour suprême ouvre l’audience solennelle, en présence du récipiendaire.

Cérémonie riche en
couleurs
La cérémonie a démarré par la lecture du décret de désignation du Colonel GOITA, comme président de la Transition.
Puis, le Procureur Général près la Cour suprême, Mamoudou TIMBO, fait la lecture de son réquisitoire, dans lequel, il présente le nouveau président au public.
À la suite des réquisitions du Procureur général, c’est un homme de taille moyenne, en tenue d’apparat, chemise blanche, qui a procédé à la lecture de la formule du serment prévu à l’article 10 de la Charte de la Transition et consacré par l’article 37 de la Constitution à savoir : « je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la Constitution, la charte de la transition et la loi, de remplir mes fonctions dans l’intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’Unité nationale, l’Indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national. Je m’engage solennellement et sur l’honneur à mettre tout en œuvre pour la réalisation de l’unité africaine. »
Quelques instants après, c’était le tour du colonel Assimi GOÏTA de se prêter au même exercice rituel.
Le président de la transition, Assimi GOITA sera ensuite décoré par le protocole de la République en sa qualité de chef de l’État.

Le Quitus
Aux termes de cette cérémonie de prestation de serment, la Cour a renvoyé le président de la Transition Assimi GOITA, Chef de l’État à l’exercice de ses fonctions.
Cette investiture est censée marquer le début d’une présidence d’une durée maximale de 9 mois préparant des élections générales et le retour des civils à la tête du pays, a rappelé le Procureur général de la Cour suprême Mamoudou TIMBO.
Après avoir reçu les insignes de la République, le nouveau président de la transition a livré ses premiers mots au peuple malien.
Dans son adresse, le Colonel GOITA a indiqué que la nouvelle situation nous offre l’opportunité de remettre le processus de la transition dans le sens souhaité par le peuple.
Il s’est dit conscient du fait que les défis sont immenses et les attentes légitimes du peuple grandes.
Cependant, dit-il, nous devons renforcer notre résilience et notre espérance pour une meilleure vie. «Cela est d’abord de ma responsabilité en tant que chef de l’Etat», a-t-il assuré.
Pour ce faire, il a promis de se battre de toutes ses forces pour honorer cette confiance portée en sa modeste personne. Il a également promis de conduire une transition stable et apaisée et inclusive dans les délais convenus.
A l’issue de cette cérémonie solennelle, le Colonel Assimi GOITA, s’est rendu au Monument de l’indépendance où il a déposé d’une gerbe de fleurs à la mémoire des pères fondateurs de la République.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *