Search
mardi 18 décembre 2018
  • :
  • :

Relance des activités touristiques au Mali: le ministre de tutelle met les bouchées doubles

Le ministère de l’Artisanat et du tourisme organise depuis hier lundi, et ce jusqu’au mercredi, à l’hôtel Tin-bouctou, un atelier national sur la relance des activités touristiques dans notre pays.

La cérémonie d’ouverture des travaux de 3 jours, était présidée, par le ministre de la Défense et des anciens combattants, Tièna COULIBALY, représentant le Premier ministre. Il avait à ses côtés Mme la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Nina Wallet INTALOU. On y notait aussi la présence de la directrice de l’Agence de promotion touristique du Mali (APTM), Fatoumata OUATTARA ; du directeur national du Tourisme et de l’hôtellerie, Sidi KEITA ; des maires des communes touristiques ; des responsables des associations professionnelles du tourisme et de l’hôtellerie.
Il s’agira pour les participants venus de toutes les régions du Mali de trouver des voies et moyens pour relancer les activités touristique au Mali, en tenant compte de la sécurité, de la communication et d’autres aspects nécessaires pour faire revenir les touristes visités le Mali comme par le passé.
Selon la ministre de l’Artisanat et du tourisme, le secteur du tourisme s’impose, de par le monde, comme un levier incontournable du développement social, économique et culturel pour de nombreux pays et, singulièrement pour ceux en voie de développement au Sud du Sahara. Pour preuve, a-t-elle précisé, le dernier baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme indique que les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 7% pour atteindre plus d’un milliards de visiteurs en 2017, dans le monde.
« La destination Mali, connue sous le slogan ‘’ une Afrique authentique’’, jadis considérée comme destination touristique de choix au sein de l’espace CEDEAO, se hissait au 4è rang après le Ghana, le Nigéria et le Sénégal, avec près de 300 000 visiteurs en 2005, 2006 et 2007 », a apprécié Mme la ministre, avant de regretter le fait que les troubles institutionnels et sécuritaires survenus en 2012 aient stoppé ce progrès et précipité la désintégration de l’industrie du tourisme au Mali.
La ministre de l’Artisanat et du tourisme a également déploré les conséquences et les effets collatéraux de ces tragiques séries d’incidences désastreuses sur notre tourisme qui restent encore perspectives tant au niveau de la création des emplois dans le secteur que sur les conditions de vie des populations des territoires dont l’économie reposait essentiellement sur le tourisme.
Le gouvernement du Mali, à travers son département, a-t-elle soutenu, a entrepris plusieurs actions en vue de la relance d’un tourisme durable et responsable au Mali post-crise. Mme la ministre INTALOU a saisi l’occasion pour souligner quelque action prioritaire dans ce sens, à savoir, entre autres : le développement et la promotion du tourisme interne et singulièrement du tourisme scolaire et universitaire ; la diversification de l’offre de la destination à travers le développement des niches touristiques des régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso ; la mise en œuvre des projets d’appui à la réinsertion et à la reconversion des acteurs du tourisme et de l’artisanat dans les régions centre et nord de notre pays.
Aussi a-t-elle évoqué la participation du Mali aux différentes rencontres internationales du tourisme dont la 61è session statutaire de la Commission Afrique de l’Organisation mondiale du tourisme pour l’Afrique à Abuja, du 4 au 6 juin 2018. Une rencontre au cours de laquelle, le Mali a défendu et obtenu l’organisation à Bamako, de la 62è session statutaire de la Commission Afrique de l’Organisation mondiale du tourisme pour l’Afrique, courant 2019.
Sur le plan national, Nina Wallett INTALOU a noté l’organisation des journées du tourisme durable à Sangha dans le cadre de la célébration de l’année internationale du tourisme durable pour le développement en juillet 2017 ; l’organisation de la journée mondiale du tourisme à Djenné en septembre 2017 et l’organisation à Mopti de la journée internationale du Guide de tourisme en février 2017.
Pour sa part, le ministre de la Défense et des anciens combattants, Tièna COULIBALY, a chaleureusement félicité son homologue de l’Artisanat et du tourisme pour son combat inlassable en vue de la relance de l’activité touristique dans notre pays. Il a témoigné que le tourisme joue un grand rôle dans beaucoup de pays, parmi lesquels le nôtre. Un secteur qui contribue fortement à l’économie du pays.
« Au Mali, le tourisme est un facteur de cohésion nationale. Les sites touristiques sont dans toutes les localités du pays », a affirmé Tièna COULIBALY, avant d’encourager les acteurs à redoubler d’effort pour que le secteur du tourisme puisse retrouver sa vivacité d’autan dans notre pays.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *