Search
lundi 27 juin 2022
  • :
  • :

Relance du trafic ferroviaire: le Mali sollicite les Russes

Les autorités de la Transition se sont rendues à Moscou le vendredi 20 mai 2022, pour rencontrer une société russe appelée ‘’ Holding’’, dans le but de la relance du trafic ferroviaire. La délégation était conduite par la ministre des Transports et des Infrastructures, Madame DEMBELE Madina SISSOKO accompagnée de son homologue de l’Économie et des finances, Alhousseyni SANOU.

Selon nos sources, les autorités de la Transition ont eu une séance de travail avec les responsables de la société Holding en Russie.
La société Holding appartient à Sinara-Transport-Machines (STM) qui fabrique et fournit de matériels roulants et d’équipements ferroviaires à savoir, les locomotives diesel et électriques, des unités multiples électriques, des wagons de fret et des machines de voie pour la construction, la réparation et rénovation ainsi que la maintenance de la voie ferrée.
Des sources internes au département nous ont confié que les deux parties avaient procédé, après des échanges sur les aspects techniques, à la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux parties, le vendredi 20 mai 2022, pour lancer le partenariat avant le démarrage des travaux dans une dizaine de jours. Il nous a été confié que l’ouverture des travaux de ce partenariat qui marquera le retour du trafic ferroviaire au Mali sera placée sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.
En clair, la relance du trafic ferroviaire reste toujours des mythes au Mali. Car, depuis des années, les autorités nationales vont de presses et de discours sans jamais que le train ne puisse siffler de manière continue au grand dam des populations de la première région.
Dans un premier temps, les autorités actuelles avaient commencé à dégager les emprises des rails, pour prouver aux Maliens que le redémarrage du train était pour bientôt. Si le mois d’avril dernier était le délai initial pour faire siffler le train, les rails sont encore devenus comme des dépotoirs au vu et au su des autorités compétentes.
Malgré le fait que le train est un moyen de transport important pour l’économie du pays, la relance du trafic ferroviaire n’est toujours pas une réalité.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *