Search
mercredi 3 mars 2021
  • :
  • :

Sans Tabou: panique dans les rangs des mauvais payeurs d’EDM-SA

Panique dans les rangs des mauvais payeurs d’EDM-SA
La révélation sur les factures d’eau et d’électricité impayées de Tiébilé DRAME a permis à l’EDM de faire un de ses recouvrements record ces derniers temps selon une source digne de foi. En effet, plusieurs personnes, dont des gros bonnets de la place, étaient dans la même situation que le président du Parti du Bélier blanc.

Ces gros bonnets sont des leaders politiques qui prétendent franchir les plus hautes marches de l’État ; des chefs religieux qui se croient intouchables, à cause sous la couverture de la religion dont ils se drapent pour influencer les responsables du gouvernement. Craignant l’humiliation du service de recouvrement de l’EDM, qui ne se gêne plus d’exposer aux populations les factures des « petits imprudents provocateurs» qui osent déranger l’accalmie qui règne sur Bamako, des hommes politiques et autres grosses pointures de ce pays se sont acquittés en catimini de ce qu’ils doivent à la société d’électricité. En conséquence, du 21 mai, date de la marche, à nos jours, la Société Energie du Mali, selon nos sources, a recouvré des millions de FCFA qui étaient entre les dents de certains gourous du pays qui se croient intouchables. Cette révélation concernant le plus teigneux des opposants politiques a donc été une aubaine pour EDM-SA. Car la société n’a ni fait une campagne de sensibilisation, ni avoir un recours à la justice pour avoir son argent de ces hommes qui posent tous les problèmes du monde aux autres utilisateurs des produits de l’EDM.
Selon nos informations, certaines personnalités auraient même appelé le service de recouvrement et ont supplié de ne pas divulguer leurs factures. Mieux, quelques minutes après leurs émissaires arrivent régler des factures de plusieurs milliers de nos francs.
Ces informations nous attestent que certains hommes politiques de ce pays se moquent éperdument des difficultés que peuvent rencontrer l’EDM et les populations à cause de leur comportement peu responsable.
Pourtant, ce sont eux qui s’exhibent à tout bout de champ et à la moindre occasion pour dénoncer des petites fautes ne valant même pas la peine d’être décriées comme ils le font. Il est évident que cette marche de l’Opposition a vraiment ouvert les yeux des Maliens sur certaines personnalités politiques ; sur ceux qui se comportent comme des saints, alors qu’ils sont capables de commettre de tous les péchés d’Israël.
Le cas de Tiébilé DRAME est anecdotique. Pourtant, pas plus tard que le samedi dernier, il a encore une fois été investi à la présidence du PARENA, à l’issue d’un congrès extraordinaire. Et, c’est un secret de polichinelle, M. DRAME est le porte-étendard dudit parti pour la course de la présidentielle de 2018. S’il n’est pas frappé par loi, le scandale des factures impayées constituera certainement pour ce chef de parti abonné absent de la dernière ligne droite des scrutins présidentiels qu’il cherche à ramener à sa modeste dimension, en contournant le suffrage universel direct, en promouvant l’élection du président de la République par le Parlement.

Par Mariam KONE-Christelle




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *