Search
jeudi 4 mars 2021
  • :
  • :

Second tour des législatives: les assurances du ministre Bill

Dans le cadre des préparatifs du second tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, scrutin du 19 avril, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a rencontré ce dimanche 12 avril 2020, les présidents des partis politiques et représentants des mouvements signataires de l’Accord pour la paix. Entre les deux parties, les échanges ont porté sur l’évaluation du premier tour des législatives et les préparatifs du second tour attendu ce 19 avril.

Au cours de cette rencontre, le chef du département, Boubacar Alpha BAH, a rassurés ses interlocuteurs que tout est fin prêt pour ce rendez-vous électoral. De même, il a pris l’engagement de corriger les insuffisances constatées lors du 1er tour et de prendre les dispositions pour un bon déroulement du second tour prévu pour le 19 avril 2020.

C’est dans 43 circonscriptions électorales que se déroulera le second tour des élections législatives prévu le 19 avril 2020.

Devant les chefs de partis et les représentants des Mouvements signataires, le ministre a affirmé que par rapport à ce scrutin, tout est la fin prêt avant le jour J.

« Aujourd’hui, nous sommes en train de travailler. Je peux vous dire que nous sommes prêts. Le transport du matériel et électoral dans les zones où l’élection doit se dérouler pour deuxième tour comme Gao, Ansongo, comme Rhaouss, cela se fera dans les meilleures conditions possibles », a déclaré le ministre Bill.

Sans conteste, les risques de propagation du COVID-19 lors de ces élections restent le principal enjeu de scrutin. Sur ce point, le ministre BAH tente de rassurer : « Les dispositions sanitaires seront encore renforcées à pour faire face à la pandémie ».

Il a rappelé que l’organisation de ces élections répond à la résolution numéro 1 que le dialogue national a consacré pour doter le pays d’un parlement afin de poursuivre le processus de normalisation.

« Je pense que nous avons réussi ce premier pari. C’est dans ce sens que nous devrons pouvoir aller », a apprécié le ministre Boubacar Alpha BAH.

Malgré le taux de 35,58 % de voix obtenus au premier tour et l’élection des 22 candidats dans douze circonscriptions électorales, des insuffisances ont été constatées.

« Il y a eu des difficultés. Il y a des bureaux qui n’ont pas ouvert à Ségou, Mopti, Tombouctou, et à Gao. Selon nos décomptes, cela fait moins d’un millier de bureaux de vote sur plus de 22 147, au total », a reconnu le ministre en charge de l’organisation des élections.

Autre bémol, si les autres sont à 45, 50, 55 % de taux de participation, Bamako traine entre 10 et 12 %.

La classe politique et les représentants des mouvements félicitent le ministre de tutelle pour les efforts déployés pour la réussite du premier tour dans un contexte difficile, mais l’exhorte à veiller au respect des mesures barrières contre le communisme et pendant le second tour.

Rappelons que cette rencontre intervient au lendemain du discours à la nation du président de la république, vendredi dernier, dans lequel, il a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’organiser ce second tour malgré le risque de propagation très élevé du COVID-19 dans le pays. « Je rappelle que la décision d’aller aux législatives n’est pas le fait du gouvernement, mais du Dialogue national Inclusif qui a mené ses travaux en totale indépendance, sans aucune interférence », s’est défendu le chef de l’État.

Cependant, a-t-ajouté, il est de la responsabilité du gouvernement de faire en sorte que lors du second tour des législatives, le 19 avril prochain, toutes les mesures sanitaires et sécuritaires requises soient rigoureusement appliquées.

Par Abdoulaye

OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *