Search
dimanche 28 février 2021
  • :
  • :

Sécurisation de la zone frontalière Mali-Côte d’Ivoire: dynamique d’une coopération militaire

Le chef d’état-major général de la Côte d’Ivoire, le général soumaila BAKAYOKO, a effectué une mission de travail, dans notre pays, la semaine dernière. Elle avait pour objectif d’échanger avec la hiérarchie militaire de notre pays pour dynamiser davantage la coopération militaire entre nos deux pays.

Après des séances de travail entre les deux états-majors, les résultats des travaux ont été présentés au ministre de la Défense et des anciens combattants, Tièman Hubert Coulibaly, le vendredi soir, au département.
Après la séance de présentation des recommandations formulées par les responsables militaires, le ministre COULIBALY et le Général BAKAYOKO ont présenté à la presse l’objectif de cette coopération militaire.
Selon Tiéma Hubert Coulibaly, c’est suite à des instructions données par les autorités des deux pays que les ministres de la Défense de la Côte d’Ivoire et celui du Mali ont convenu de demander aux différentes hiérarchies de réfléchir à une opération dans l’objectif de contrôler et de stabiliser les populations des zones frontalières des deux pays. Cela, explique-t-il, du fait qu’il y ait des perturbations dans lesdites zones qui nécessitent de voir ensemble comment mobiliser des ressources militaires pertinentes pour ramener la quiétude et avec elle l’autorité des deux États départ et d’autres.
« La coopération militaire entre les deux pays est excellente, c’est la raison pour laquelle beaucoup de choses ont été faites. Nous avons de nouveaux besoins qui nous obligent à agir très rapidement compte tenu des menaces qui sévissent, depuis quelque temps, mais aussi de la situation particulière de la Côte d’Ivoire et du Mali », a souligné le ministre COULIBALY.
Toujours comme urgence, a-t-il noté que la saison des pluies s’installe. Toute chose qui oblige à agir vite pour éviter d’être débordé par des actions de banditisme qui vont perturber la quiétude des populations.
« Nous allons mettre en place, un plan très cohérent, un projet qui nous permettra d’atteindre non seulement nos objectifs et faire en sorte que l’exemple puisse servir à l’ensemble de nos pays voisins. Le travail a été conduit avec un grand professionnalisme. L’État-major ivoirien est arrivé avec une équipe d’experts, le travail a été fait avec enthousiasme », s’est réjoui le ministre de la Défense et des anciens combattants.
De son côté, le général BAKAYOKO s’est dit satisfait des deux jours de travail. Pour lui, elles ont engagé entre les deux hiérarchies militaires à mettre en place un plan qui va être exécuté ensemble pour ramener la sécurité et la sérénité au niveau des frontières.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *