Search
mardi 12 novembre 2019
  • :
  • :

Sécurité et santé au travail: l’impact de l’Alcool, la drogue et la sécurité routière

Conformément à ses objectifs, à savoir : prévenir les risques professionnels et promouvoir la sécurité, la santé et la qualité de vie au travail ; l’Agence Afrik PrEvent, en collaboration avec les sociétés minières Gounkoto et Somilo organise, la deuxième édition de ‘’LA MATINALE’’ ce samedi 30 mars 2019, à l’hôtel Onomo de Bamako.

Pour cette deuxième édition, les débats ont porté sur 3 thèmes ; à savoir : savoir : « Alcool et Drogue en milieux de travail : Impact sur la santé la sécurité au travail et la productivité des entreprises » ; « Interaction entre la sécurité routière et la performance en entreprise : Enjeux pour l’employeur et le travailleur » ; et « Que prévoient les textes pour la prise en charge des accidents de trajet d’un travailleur ».

La cérémonie d’ouverture de la session était présidée par le directeur général d’Afrik le PrEvent, Sidi FASKOYE, en présence du Commandant Mamadou Sidiki KONATE, DG l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER) ; du Dr Mahamane Koné, chef Adjoint de la prévention des risques professionnels à l’INPS, spécialiste en santé-sécurité au travail ; Mama KANTA, directeur de la sécurité au complexe minier Gounkoto.

Des différents intervenants, il ressort qu’à l’échelle du monde, 2,3 millions de personnes meurent chaque année de suite d’accidents et de maladies liés au travail. Plus de 160 millions de personnes souffrent de maladies professionnelles et on estime à 313 millions le nombre d’accidents causés par de tels accidents et maladies pour les travailleurs et leurs familles. En terme économique, il en découle une perte de plus 4 % du PIB mondial en maladies et accidents du travail.

Le directeur général d’Afrik PrEvent, Sidi FASKOYE, s’est alarmé face à ces chiffres et à inviter le monde du travail à agir pour changer la donne. D’ailleurs, a-t-il fait savoir, son agence a initié ‘’La matinale’’. « C’est un espace pour permettre à nos experts nationaux de se faire connaître et leur permettre d’intégrer davantage et au fil des échanges les dimensions sécurité, santé au travail dans le management global de l’entreprise au même titre que la production et la qualité », a-t-il expliqué.

Selon les spécialistes, l’alcoolisme et de la drogue jouent sur la productivité au niveau de l’entreprise.

« Ça provoque de l’absentéisme au niveau du travail et ça coûte à l’entreprise 1,5 de sa masse salariale », a souligné Mama KANTA.

À son tour, le Commandant Mamadou Sidiki Konaté de l’ANASER (Agence nationale de la sécurité routière) a fait savoir que 1 350 000 personnes meurent sur la route chaque année, à travers le monde. Selon lui, l’insécurité routière constitue la 7e cause de mortalité, à travers le monde. À cet effet, il dira que le port du casque est vital pour réduire les risques de décès liés aux accidents de la route.

Spécialiste en santé-sécurité au travail, le Dr Mahamane Koné, pour sa part, a souligné que l’une des causes de l’accident de travail est l’imprudence du travailleur. Il a rappelé qu’en 2018, son service a recensé plus de 266 cas d’accidents de travail contre 381 en 2017 ; 497 en 2016 ; 540 en 2015.

Le coût de réparation annuelle faite par l’INPS s’élève à plus 555 millions de F CFA par an pour dédommager les accidentés.

Par Abdoulaye

OUATTARA

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *