Search
samedi 27 février 2021
  • :
  • :

Semaine de victimes: la quête de justice !

La Coalition malienne des défenseurs des droits humains organise du 20 au 25 juin la première édition de la semaine des victimes au Centre international de conférence de Bamako. Les activités de ladite semaine entrent dans le cadre accompagnement des victimes dans leur quête de justice au Mali ainsi que la commémoration de la Journée mondiale des Nations Unies pour le soutien aux victimes.

Le programme de cette semaine était au cœur des échanges, lundi dernier, entre les hommes de médias et les responsables de la COMADDH au siège de la Coalition.
À l’entame de ses propos, le président de la COMADDH, Mohamed El Moctar MAHAMAR, a souligné qu’au cours de l’année 2012, le Mali a été fortement éprouvé par une crise multidimensionnelle. Cette crise, a-t-dit, s’est traduite par des violations massives et graves des droits humains qui ont ébranlé les fondements sociaux de la coexistence pacifique entre les communautés. «Face à cette situation et dans le cadre du rétablissement de la paix et de la cohésion sociale, la société civile a assuré, grâce au concours financier de Trust-Afirca, le portage de la justice transitionnelle à travers la mise en place de la Plateforme de justice transitionnelle du Mali», a-t-il indiqué.
Il a aussi rappelé que la semaine des victimes est initiée dans le cadre de l’accompagnement des victimes dans leur quête de justice au Mali et vise par la même occasion à commémorer la journée mondiale des Nations unies pour le soutien des victimes.
Il ressort de ce paquet d’activités que l’effectivité de la justice transitionnelle passe nécessairement par le développement d’un véritable environnement propice à sa mise en œuvre. Pour ce faire, la COMADDH se donne pour objectif général d’initier les acteurs stratégiques au portage de la justice transitionnelle dans la double perspective de lutter contre l’impunité et de recoudre le tissu social effrité suite à la crise multidimensionnelle. Plus spécifiquement, son action vise à : développer les capacités des acteurs stratégiques du pays en matière de justice transitionnelle ; renforcer la documentation des violations des droits humains ; accompagner les victimes dans leur recherche de justice.
Parmi les activités prévues dans le cadre de cette semaine, on peut noter, la tenue d’une journée sur l’état des lieux des actions de soutien aux victimes, prévue ce mercredi 22 juin au CICB à partir de 9 heures.
D’ores et déjà, il y a eu, hier mardi, la Conférence sur le fonds des victimes de la CPI.
Toujours dans le cadre de cette semaine, il est prévu, demain, l’organisation d’un « Espace-contact sur cartographie des victimes au Mali» à partir de 10 heures au CICB. Samedi prochain, un Panel sur le droit à la justice est programmé au CICB à partir de 10 heures.
Par la résolution 52/149 adoptée le 12 décembre 1997, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 26 juin Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, en vue d’éliminer totalement la torture et d’assurer l’application effective de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, qui est entrée en vigueur le 26 juin 1987.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *