Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Semences certifiées, équipements agricoles: le gouvernement mobilise près de 4 milliards FCFA

Le ministre de l’Agriculture, Nango DEMBELE, a présidé, vendredi 16 juin dernier, à Samanko, la cérémonie de lancement de l’Opération diffusion de semences certifiées du WAAPP au titre de la campagne 2017-2018 portant sur 3 200 tonnes de semences céréales, de légumineuses alimentaires et des cultures fourragères. Elle a aussi été marquée par la remise officielle de 5 unités de conditionnement de semences végétales à la DNA (Direction nationale de l’agriculture) et divers équipements post-récoltes et de transformation des produits agricoles de l’Association pour la promotion des femmes (APE).

D’un coût total de près de 4 milliards F CFA, ces interventions, a dit Nango DEMBELE, traduisent l’engagement du président de la république, IBK, à faire de l’agriculture le moteur du développement et de la croissance économique en ciblant des investissements à impact rapide.
Outre le chef du département, cette cérémonie, qui s’est tenue au CEEMA (Centre d’Études et Expérimentation sur le Machinisme agricole au Mali) de Samanko, a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Industrie ; celui de la Banque Mondiale au Mali.
Cette opération, selon le ministre, traduit la détermination des plus hautes autorités du pays ainsi que l’ensemble des acteurs du monde rural à lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et la pauvreté surtout en milieu rural.
Cette cérémonie a été également marquée par la remise officielle de 5 unités de conditionnement de semences végétales à la Direction nationale de l’agriculture ; et divers équipements post-récoltes et de transformation des produits agricoles à l’Association pour la promotion des femmes (APE).
Il était important pour le ministre de de rappeler le rôle majeur de l’agriculture dans l’économie nationale, un secteur intéressant plus de 60 % la population active et participant pour 30 à 40 % au PIB.
Selon Nango DEMBELE, l’agriculture procure 60 à 70 % des recettes d’exportation et pourrait contribuer davantage si toutes les conditions sont réunies pour ce faire.
C’est pourquoi, a justifié le ministre, toute l’attention qu’accordent les plus hautes autorités de la république, notamment le président de la république qui ambitionne faire de l’agriculture le moteur de la croissance économique et sociale.
Ces différentes opérations de diffusion des semences et de renforcement des capacités des compagnies semencières, a-t-il indiqué, s’inscrivent dans les priorités de son département qui vise à moderniser l’agriculture pour le rendre plus productif et plus compétitif dans le contexte actuel de l’intégration régionale. Le coût total de ces interventions qui s’élève à près de 4 milliards F CFA traduit, selon le chef du département.
La diffusion des équipements et matériels post-récoltes et de transformation des produits agricoles constituent également un des piliers majeurs de la Politique de développement agricole.
Elle participe aussi à la valorisation de l’agriculture par la génération de plus-values substantielles et de l’autonomisation des femmes par la création de divers emplois urbains et ruraux.
Avant de terminer, il a tenu à saluer et remercier les partenaires techniques et financiers, notamment la Banque Mondiale pour leur appui constant à notre pays qui a permis à l’agriculture d’atteindre une performance enviée dans la sous-région.
Dans son mot de bienvenue, le secrétaire exécutif du CNRA, le Dr Aly KOURIBA, coordinateur du PPAAO/WAAPP-Mali ; a rappelé que le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) est un programme sous régional qui vise à améliorer la performance de l’agriculture par la génération et la diffusion, à vaste échelle des innovations technologiques susceptibles d’entrainer un gain de productivité, de plus de 15 %, susceptible d’induire une croissance agricole de 6 %.
Il a été initié par les États membres de la CEDEAO avec l’appui technique du CORAF et le soutien financier de la Banque Mondiale.
L’objectif dudit programme est la production, la diffusion et l’adoption de technologie améliorées dans des filières prioritaires des produits agricoles.
Depuis le financement de cette deuxième phase, les résultats obtenus peuvent être synthétisé ainsi que suit : dans le domaine de la coopération sous régionale, les acquis sont la mise en place d’un mécanisme de financement pérenne de l’agriculture ; l’harmonisation du cadre règlementaire du secteur semencier.
En ce qui concerne la diffusion des technologies, le programme a financé 16 projets de recherche à demande et la diffusion de nombreuses innovations technologique qui ont permis de toucher 2 037 722 bénéficiaires, dont 49 % de femmes.
La diffusion de 7 000 tonnes de semences certifiées auprès des producteurs. À cela s’ajoutent les 3 200 tonnes de semences de la campagne 2017-2018, objet de la rencontre du jour.
Il s’agissait de procéder au lancement de l’opération diffusion de semences certifiées du WAAPP au titre de la campagne 20 172 018 portant sur 3 200 tonnes de semences de céréales, de légumineuses alimentaires et des cultures fourragères.
Aussi, cette opération est accompagnée de la remise officielle des unités mobiles de conditionnement à la Direction nationale de l’Agriculture (DNA).
Il sera également remis un lot d’équipement post-récolte de transformation comportant 12 kits de décorticage de fonio, 12 batteuses de fonio, 7 séchoirs solaires, 3 moulins à marteau et 30 fours Chorchors et 10 égreneuses de maïs à l’APF.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *