Search
samedi 6 mars 2021
  • :
  • :

Serval passe le relais à Barkhane

1er août 2014 : l’opération Serval est officiellement « terminée ». Démarre l’opération régionale « Barkhane » (associant Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) pour lutter contre le terrorisme dans le Sahel. Elle compte 3000 soldats, placés sous le commandement du général de division Jean-Pierre Palasset (ancien des troupes alpines et de la Force Licorne en Côte d’Ivoire au moment des troubles de 2011). Le QG de l’opération est situé à N’Djamena (Tchad).

28 octobre – 4 novembre 2014 : Barkhane mène l’opération «Tutelle» dans le Nord du Mali. Consistant principalement en des actions de contrôle de zone dans la durée et des fouilles de caches potentielles, l’opération permet la neutralisation de 24 terroristes et la capture de deux autres, ainsi que la saisie d’armements et de matériels pour fabriquer des bombes et mener des attentats (IED et vestes suicide bomber).

Dans la nuit du 10 au 11 décembre 2014 : dans la région de Gao, les forces françaises affrontent plusieurs membres d’un groupe rebelle. Une dizaine d’entre eux sont tués, dont Ahmed El Tilemsi, membre fondateur du Mujao et émir d’Al Mourabitoune au Mali.

6 avril 2015 : les forces spéciales françaises, avec l’appui de la force Barkhane, conduisent une opération dans le Nord du Mali et libèrent un Néerlandais retenu en otage par les rebelles depuis son enlèvement à Tombouctou en 2011.

1er août 2015 : le général de division Patrick Bréthous, ancien de l’ALAT et des forces spéciales prend le commandement de l’opération Barkhane (sa bio) relayant le général Jean-Pierre Palasset (nommé numéro 2 de la DGSE).

9 au 15 octobre 2015 : la force Barkhane et la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) renforcent les Forces armées maliennes (FAMA) dans le cadre de l’opération La Madine 4, opération de contrôle de zone effectuée à l’Est de Tombouctou, dans la région du Gourma.

Vendredi 20 novembre 2015 au Mali, les forces spéciales françaises, en appui des forces maliennes, contribuent à la libération de 170 personnes prises en otage par 2 terroristes dans l’hôtel Blu Radisson à Bamako. Les ‘terroristes’ sont tués et les otages libérés.

Dans la nuit du 19 au 20 décembre 2015 : les forces françaises conduisent une opération dans la région de Ménaka contre des éléments affiliés au groupe terroriste « Al Mourabitoun », responsable de nombreux attentats à l’encontre des populations malienne et nigérienne, des forces armées locales et des forces internationales.

Mercredi 6 avril 2016 : la force Barkhane sécurise l’inauguration du barrage de Tessalit, qui permettra de réduire la dépendance saisonnière à l’eau des 6 500 habitants de cette commune du Nord Mali.

Du 19 au 24 avril 2016, la force Barkhane mène une opération de contrôle de zone entre Tessalit et Aguelhok, afin d’accentuer la pression sur les groupes armés terroristes (GAT) et leur interdire toute liberté d’action.

Du 22 mai au 03 juin 2016, Barkhane participe à l’opération Siam avec les Forces armées maliennes (FAMA) et les Forces armées nigériennes (FAN) de part et d’autre de leur frontière commune.

Du 18 au 22 juin 2016, les forces armées maliennes effectuent une opération bipartite de contrôle de zone dans la région de Tombouctou au Mali, appuyées par le détachement de liaison et d’appui opération 4 (DLAO 4). C’est l’opération La Madine.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *