Search
dimanche 24 octobre 2021
  • :
  • :

Sida foot santé: le sport au service de l’unité nationale

L’Association Sida foot a organisé plusieurs activités qui se sont tenues du mardi au mercredi derniers pour commémorer le 61e anniversaire de l’indépendance de notre pays. Les activités majeures ont été un match gala autour du thème : « l’unité nationale » et un spectacle au cinéma Babemba de Bamako.

Comme annoncé, l’événement annuel de l’association Sida foot s’est déroulé du 21 au 22 septembre dernier et a été marquée par la tenue des deux activités majeures : un match gala et l’organisation d’un spectacle au Cinéma Babemba.
Plusieurs personnalités sportives, des artistes, des autorités politiques ont, entre autres, participé à ces événements ayant drainé du monde.
En plus de créer un moment de ferveur à l’occasion de la fête commémorative de l’accession à l’indépendance de notre pays, l’objectif de l’édition était d’appeler également à la paix, à la réconciliation nationale et à l’entraide.
A cet effet, le spectacle animé par des artistes et humoristes a été un espace pour l’association Sida Foot d’exprimer sa générosité en faveur de patients en difficulté financière.
Au lendemain de cette activité présidée par le ministre de la Santé Mme Dieminatou SANGARE, l’association a offert un million de FCFA à l’hôpital Gabriel TOURE en guise de contribution pour la prise en charge des patients nécessiteux.
La remise de ce don a été effectuée par l’ex internationaux sénégalais Diomanssi CAMARA au Directeur général de l’hôpital Gabriel Touré.
En remettant le chèque, l’ex international sénégalais a, au nom de toutes les anciennes gloires du football africain présentes à cet effet, réitéré leur entière disponibilité à accompagner le CHU Gabriel Touré tout émettant l’idée d’un partenariat.
De son côté, le directeur général du CHU Gabriel Touré, Dr Abdoulaye SANOGO, a salué la contribution de l’Association Sida foot qui va contribuer à soulager des patients en détresse financière.
« C’est une donation pleine de symbolique, car à sa création dans les années 1953, Gabriel Touré était le premier dispensaire de Bamako et aujourd’hui en 2021, il continue d’accueillir le plus grand nombre de malade de Bamako soit 70 % des urgences médico-chirurgicales de la ville de Bamako. C’est un hôpital d’une capacité de 500 lits avec pour particularité d’accueillir la plupart des malades démunis et les indigents. Ce sont avec des actions comme la vôtre que nous pourrons faire face à des demandes sociales », a indiqué le Directeur SANOGO.
Le deuxième événement très attendu était le match de gala qui s’est joué au stade omnisports Modibo KEÏTA. Plusieurs joueurs africains de renommée internationale y ont participé. Parmi lesquels, figuraient Geremi N’Jitap, Didier Sarselle, Siaka Tiené, Didier Zokoro, Fodé Mansaré, Teneman N’Diaye, Soumaïla Coulibaly. Des célèbres artistes, à l’image de Grand P de la Guinée, Eudoxie Yao de la Côte d’Ivoire, Kanté et Tout-Gâté… du Mali étaient aussi de la partie.
S’exprimant sur cette initiative, le président de la fédération malienne de football, Mamatou TOURE dit Bavieux a salué la mobilisation des stars de football africain à y prendre part malgré le contexte de crise sanitaire.
« De par votre présence, vous avez donné un cachet particulier à la fête de l’indépendance du Mali », a souligné Mamatou TOURE.
Même sentiment de satisfaction chez les anciennes gloires, à travers leur porte-parole.
« Ce n’est pas le Mali qui gagne à travers cette activité mais toute l’Afrique, car il est très rare de voir des anciennes gloires du football d’une telle sommité sur la même pelouse », a souligné Didier Zokoro, l’international ivoirien.
Pour sa part, le principal organisateur de cette rencontre annuelle, Bouba FANE, s’est aussi dit satisfait du résultat atteint. Pour lui, ce n’est pas aisé de pouvoir mobiliser autant d’anciennes gloires dans le contexte de sanitaire.
«Je suis très heureux par rapport à la réussite de cet événement car les stars ont répondu présent à l’appel tout comme le public et les partenaires. Aujourd’hui, nous avons plus besoin d’unité pour participer au développement du pays, pour lutter contre certaines maladies, la Covid19, le paludisme et d’autres maladies », a-t-il déclaré.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *