Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Sans Tabou: Mali, oxymore covidaire

En une semaine, notre pays a enregistré de plus de 1 000 cas positifs au Coronavirus soit une augmentation de plus de 4 fois des cas confirmés. Face à la situation, le gouvernement s’est réuni en urgence, le vendredi dernier, pour prendre des mesures contre la propagation inquiétante de la pandémie. Cependant, par rapport à la Hausse des cas, les décisions sont ‘’ultra petita’’. En clair, face à l’augmentation de cas, c’est le statu quo des mesures.

Le jeudi 8 avril dernier, notre pays a enregistré son chiffre record de personnes contaminées du Coronavirus. Ce jour, les centres sanitaires ont recensé 413 cas positifs à la Covid-19. Suite à cette nouvelle alarmante, le Premier ministre, Moctar OUANE qui devait se rendre dans les zones cotonnières à Sikasso a annulé sa mission. Et en urgence une réunion du Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) s’est ténue le vendredi 9 avril.
Autour du Président de la Transition, étaient réunis des membres du Comité scientifique, des autorités politiques du pays. Après évaluation de la situation, la réunion a pris 8 mesures contre l’évolution inquiétante de la Covid-19. Il s’agit de : procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite de masques ; veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public; renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon ou l’utilisation du gel hydro alcoolique et la distanciation physique; veiller au respect strict de l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ; procéder à la fermeture de tous les lieux de loisirs pour la période allant du 10 au 25 avril inclus ; suspendre toutes les festivités et autres manifestations pour une durée de 15 jours à compter du 9 avril 2021 ; procéder à une campagne d’information et de sensibilisation, notamment à travers la Plateforme multi-acteurs de riposte à la Covid-19 sur le caractère vital de la vaccination ; accélérer l’acquisition de nouvelles doses de vaccin et intensifier la campagne de vaccination.
Cependant, ces mesures sont vraiment en deçà des attentes en matière de lutte contre la propagation de la pandémie. Les nouvelles autorités n’ont fait que du copier-coller des mesures déjà prises alors que la situation est 4 fois plus alarmante qu’auparavant. Pire, elles ont été incapables de prendre des décisions courageuses pour protéger la population contre cette maladie en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique de la pandémie. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, dit-on. Un principe ignoré par la réunion du Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) qui s’est juste contentée du service minimum. Car, ses décisions s’adaptent moins au contexte et à la réalité du terrain. La réalité aujourd’hui est que la courbe de contamination à la Covid-19 est plus que jamais inquiétante. La preuve : notre pays a enregistré 1 205 cas entre le lundi et le samedi dernier. Jamais, depuis le début de cette maladie à Coronavirus, notre pays n’avait enregistré un tel niveau de contamination. Malheureusement, les mesures annoncées ne reflètent pas l’ampleur de la pandémie dans notre pays. Pendant que les cas gonflent, c’est le statu quo dans les mesures de riposte.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *