Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Quand tombe le masque des faux sauveurs du Mali et des soutiens hérétiques de la Transition

Le contraste est saisissant entre la norme et les actes, l’affirmation et l’ambition dans un pays qui n’est pas à une contradiction près. D’un côté nous avons l’image, pas d’un imam, mais de l’Imam, de Mahmoud DICKO qui devrait incarner avec son parcours d’ancien Président du Haut Conseil Islamique, toute la rectitude et la justesse de la religion d’Allah. Mais qui dans sa démoniaque tentation de paraître comme l’homme le plus puissant du Mali, laisse ses pions lancer un appel à la mobilisation pour que ses fidèles et partisans viennent l’accueillir aujourd’hui à 13 tapantes au lieu d’aller à la mosquée.

Pour qui connaît l’importance de la prière du vendredi dans l’Islam, on ne peut ne pas s’inquiéter. En raison de toute l’importance qu’Allah accorde au vendredi et à la Prière du vendredi, il en a consacré dans le Coran une sourate entière, la sourate 62 intitulé Al Jummua ! Dans cette sourate Allah le Très Haut dit : « Ô vous les croyants ! Lorsque l’on appelle à la prière du vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et cessez tout commerce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !
Puis quand la Salât est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.
Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s’y dispersent et te laissent debout. Dis «Ce qui est auprès d’Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs» (Sourate 62, Al-Jumua, versets 9, 10 et 11.)
Au regard de ces versets qu’ils savent plus que les journalistes, en choisissant de laisser faire pour son ambition et sa gloire, l’Imam choisit son camp, pas celui d’Allah. Alors en ont pour leur compte ceux qui ont fermé boutique, oublié la morale et sacrifié les principes de la République en pensant qu’il s’agissait d’une question d’Allah. Dieu n’avait rien à voir dans le combat de l’Imam.
En allant vociférer hier dans la zone aéroportuaire suite à la démolition des habitats illégalement construits, comme tel père, tel fils, le beau-fils de l’Imam Issa Kaou N’DJIM, Coordinateur général de la CMAS de l’Imam Mahmoud DICKO se met dans le droite ligne contradictoire de l’autorité morale qui dit se retirer dans sa mosquée, mais laisser appeler les fidèles lui réserver un triomphe pour son grand retour de son pèlerinage saoudien. Pour avoir dénoncé la forfaiture, les vols, la corruption et les abus de l’ancien régime Issa Kaou N’DJIM qui, chacun sait, a la langue bien pendue laisse aujourd’hui tomber le masque pour afficher crânement sa duplicité et sa perfidie.
La loi étant comme la définissait bien Boua dans son latin ‘’dura lex, sed lex’’, les autorités de la Transition devraient savoir à quel genre de scélérat politico-religieux elles ont désormais à faire. Celui qui fait tant de bruit pour monter dans l’arbre du Mali-Koura alors qu’il a le fond de culotte grande ouverte… Comment un délinquant urbain et foncier a-t-il pu se retrouver 4ème vice-président du CNT ? La bonne question est : quelle est la logique et la loyauté d’un 4e Vice-président du CNT à qui ont été octroyés de colossaux moyens pour sillonner le Mali afin de faire rallier à la cause de la Transition qui se retourne et se dote d’un pôle d’avocats contre le Gouvernement de la Transition ?
Voici le vrai visage de ceux en qui, après le M5-RFP et plusieurs Maliens, les autorités de la Transition ont investi leur confiance… ‘’Allah ne guide pas les gens injustes’’ ! (Sourate 62, Al-Jumua, verset 5).
Jummah Mubarak à tous sous la protection d’Allah !

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *