Search
jeudi 26 novembre 2020
  • :
  • :

Transition: Goïta, plus qu’un vice-président

Le président de la transition, Bah N’DAW vient, de formaliser les attributs du vice-président qui s’occupera des questions de Défense et de Sécurité comme précisé dans la charte de la transition. À cet effet, Assimi GOITA sera à la tête d’un cabinet d’une dizaine de personnes avec des agents de sécurité rapprochée. Il n’a presque rien à envier à Bah N’DAW.
Il était attendu. Le président de la transition, dans un décret signé le 16 octobre dernier, détaille les attributs du vice-président de la transition, Assimi GOITA. Comme acté par la CEDEAO, le colonel GOITA, l’un des cerveaux du coup d’État du 18 août, pendant les 18 mois, s’occupera des questions de défense et la sécurité.
À cet effet, il est consulté par le Président de la transition sur tout projet de texte relatif à l’organisation de la défense nationale et de la sécurité intérieure. Il est également consulté sur les propositions de nomination ou de promotion au sein des forces armées et de sécurité. Il participe aux réunions du Conseil supérieur et du Comité national de la Défense nationale. En outre, il participe aux sessions du Conseil des ministres à la demande du Président de la Transition. Il est consulté sur les questions de coopération militaire avec les pays étrangers.
De même, le vice-président peut être chargé de toute autre tâche à l’initiative du Président de la transition. Pour mener ces missions, un Cabinet comprenant plus d’une dizaine de personnes mise à sa disposition avec une régie de dépenses. Parmi le personnel d’appui, des agents de sécurité rapprochée.
Après avoir abandonné son ambition de devenir le président de la transition sous la pression de la communauté internationale encore moins de le remplacer même en cas d’empêchement, Assimi GOITA n’a pas lâché du lest.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *