Search
jeudi 25 février 2021
  • :
  • :

Transition: le HCC invite à une gouvernance vertueuse

C’est en présence du Premier le ministre, Moctar OUANE, que le Président du Haut conseil des collectivités, Mamadou Satigui DIAKITE, a présidé l’ouverture solennelle de la deuxième session de son institution au titre de l’année 2020. Outre le PM, cette cérémonie solennelle a enregistré la présence de l’Ambassadeur du Maroc, doyen du corps diplomatique au Mali, en présence de deux autres membres du Gouvernement ; du gouverneur du district de Bamako.

Cette deuxième session ordinaire qui durera du 2 novembre 2020 au 1er décembre 2020 a pour ordre du jour les points suivants : l’examen des textes soumis par le Gouvernement « Pour Avis » ; les questions diverses.
De même, lors de cette session, l’Institution traitera de deux thèmes pertinents relatifs à la vie de la Nation. Le premier thème porte sur la ‘’Réforme constitutionnelle et institutionnelle’’. Quant au second thème, il s’intitule : «Problématique de la réorganisation du territoire national ». Un pilier essentiel de la décentralisation dont le Haut Conseil des Collectivités demeure le vigile constitutionnel.
A l’entame de ses propos, le Président de l’auguste assemblée a eu une pensée pour les victimes des manifestations politiques qui ont conduit à la démission du Président IBK en août dernier. De même, s’agit- il de toutes les victimes civiles et militaires, suite aux attaques terroristes et aux affrontements intercommunautaires.
Cette session qui s’ouvre au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement a été une occasion pour Mamadou Satigui DIAKITE de saluer le nouveau Premier ministre pour ses qualités de rigueur, d’intégrité.
«Nous saluons à cette occasion les nouvelles autorités du pays qui, à travers la Charte de la Transition promulguée le 1er octobre 2020, réaffirment leur attachement à un régime démocratique, de bonne gouvernance, concrétisée par une gestion plus saine, plus juste et plus équitable, afin d’asseoir le développement souhaité par notre peuple », a-t-il dit. Avant d’affirmer l’engagement de son institution à accompagner ces autorités pour une Transition réussie et une gouvernance vertueuse.
Il s’est dit tout aussi heureux de constater en ces jours que beaucoup de citoyens aspirent à l’avènement d’un nouveau Mali appelé «Mali Kura». C’est-à-dire un Mali débarrassé des tares multiformes qui freinent son élan vers sa réalisation. «Ce changement nouveau exige de chaque Malien un sacrifice, celui de changer de mentalité et de comportement et de décider de donner au Mali une ultime chance », a-t-il conseillé.
Avant de terminer, il a félicité toutes les autorités et tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la libération du Chef de file de l’opposition Soumaila CISSE et certains amis étrangers du Mali. «Que ce geste hautement humain soit suivi par d’autres, afin que nos compatriotes aux mains des ravisseurs puissent retrouver la liberté», a-t-il souhaité.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *