Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

UCAO-UUBA: une semaine culturelle riche en couleurs

Les activités de la semaine culturelle de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest ont été lancées, le vendredi 4 juin, à Samaya. Cette semaine culturelle qui sera bouclée le 11 juin par la journée du livre a été marquée, les vendredi 4 et samedi 5 juin, par la remise des diplômes des promotions 2016-2019 et 2017-2020 ; des débats académiques ; un procès fictif ; des projections de films et une série de prestations culturelles.

Dans ses mots de bienvenue lors du lancement de la semaine culturelle, le président de l’UCAO-UUBa, le Père Clément LONAH, a affirmé que cette cérémonie a été reportée deux fois à cause de la pandémie du Coronavirus qui agite le monde entier.
Il a rassuré que la cérémonie se déroulait dans le strict respect des mesures barrières, en observant le rituel du lavage des mains, le port du masque et la distanciation sociale.
En s’adressant aux lauréats, le Président de l’UCAO-UUBa a déclaré : « les diplômes que vous allez recevoir sont le couronnement de la bonne formation scientifique, la somme des connaissances que vous avez emmagasinées pendant vos années d’études à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest. En plus de la science, les règles de conduite morale pour vous aider à être utiles à la société en étant actifs dans la promotion de la paix et du bien-vivre ensemble. Les cours d’éducation aux valeurs jouent ce grand rôle dans la formation que les étudiants reçoivent à l’UCAO », a-t-il souligné.
A son tour, le Vice-chancelier de l’UCAO-UUBa, le Cardinal Jean ZERBO, a, au nom de la conférence épiscopale, remercié les récipiendaires. Il a adressé des remerciements à l’administration, aux professeurs, aux étudiants et aux personnels de l’UCAO pour tous les efforts déployés afin que l’année académique réussisse, malgré les difficultés imposées par la pandémie du Coronavirus.
« Je suis heureux de constater que l’année académique a réussi », s’est réjoui le Cardinal.
Pour sa part, la directrice académique de l’UCAO-UUBa, Dr Sœur Thérèse SAMAKE, a noté que la semaine culturelle est un rendez-vous annuel auquel l’UCAO-UUBa reste fidèle pour répondre de son image d’une université d’intégration
Elle a expliqué que la remise des diplômes de la promotion 2016-2019 concernait 115 étudiants en Licence et 31 en Master, soit un total de 146 diplômés.
Cette promotion porte le nom de Feu Monseigneur Jean Marie-CISSÉ, ancien Évêque de Sikasso et Chevalier de l’ordre national décédé en novembre 1996. Il est l’un des Pères fondateurs de l’UCAO-UUBa.
La directrice académique a souligné que la cérémonie de remise de diplôme était le couronnement de l’ensemble des efforts des étudiants.
« Les parchemins que vous recevez vous ouvrent une fenêtre sur votre avenir professionnel », a déclaré Dr Thérèse SAMAKÉ, avant d’enseigner que les routes les plus difficiles conduisent toujours à des meilleures destinations.
Elle a souhaité que la vie professionnelle des récipiendaires soit marquée par les traits qui caractérisaient Monseigneur Jean-Marie CISSÉ, un homme intelligent et sage.
Dr Sœur Thérèse SAMAKÉ a expliqué aux jeunes diplômés que Monseigneur Jean-Marie CISSÉ a su créer une harmonie entre les trois formes de savoir : savoir-être, savoir-faire et savoir-vivre.
La responsable académique leur a exhorté diplômés en droit à être des modèles de bons citoyens.
Quant aux sortants de la filière journalisme/communication, elle a invité à suivre ces valeurs de Feu MonSeigneur Jean6Marie CISSÉ : ‘’montrer sans choquer, dénoncer sans condamner’’.
La directrice académique a également appelé les diplômés en journalisme/communication à s’appuyer sur les cinq principes du journalisme et de la communication : le respect des personnes ; les aptitudes, l’équilibre, la clarté, la protection des sources.
S’adressant aux sortants de la filière Philosophie, Dr Thérèse SAMAKÉ a déclaré qu’on n’apprend pas la philosophie, mais qu’on apprend à vivre. ‘’Philosopher c’est vivre’’, a-t-elle enseigné, avant d’ajouter que notre Mali a besoin de ces hommes et femmes qui réfléchissent et agissent plus qu’ils ne parlent.
« Ce sésame tant convoité vous le méritez, car c’est le fruit de votre endurance et de votre courage. Votre performance n’a d’égard que les défis importants tant au niveau intellectuel, moral que professionnel. L’UCAO-UUBa en vous remettant vos diplômes ne vous dit pas au revoir et encore moins adieu, mais vous envoie en mission. Nous en avons l’assurance que vous êtes suffisamment armés des valeurs intellectuelles, morales et humaines pour contribuer à la construction d’un Mali meilleur », a déclaré la directrice académique de l’UCAO-UUBa, Dr Sœur Thérèse SAMAKÉ.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *