Search
mardi 2 mars 2021
  • :
  • :

Un Malien de Baltimore (USA) écrit à Tièbilé Dramé: « nous voulons d’une opposition qui fait avancer du Mali et non le tirer encore vers le bas »

Mes chers Compatriotes,

Je vous demande quelques minutes de votre précieux temps pour lire ce qui suit, pour notre intérêt, celui du Mali
Excusez-moi à l’entame de mon propos de vous inviter à lire, pour ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de le faire, « la Calomnie » de Victor Hugo et ceux qui connaissent ce texte comprendront parfaitement de quoi je parle. Je voudrais en appeler à notre sens de la dignité, de l’honneur et de la vérité en servant le Mali. Nous ne devons plus tromper notre beau pays, nous ne devons plus abuser des Maliens car ils ont trop souffert. Est-ce que l’on peut s’arrêter de médire, de calomnier, de détruire ou démolir ce qui est en train d’être construit ou ce que d’autres s’efforcent de bâtir car ils croient en la force du Mali et du peuple malien de se relever ! Ou alors de manipuler l’opinion des Maliens au nom du fait que je suis opposant politique, ou simplement parce que je ne suis pas donc je détruis! (Bougouni Examen)

Est-ce que, pour une fois, nous pouvons penser à l’intérêt du Mali, au bien-être de ces populations qui ont payé les impôts pour que nous puissions aller à l’école gratuitement à leurs frais pour être les ingénieurs, les médecins, les économistes etc. que nous sommes devenus. Non, ce n’est certainement pas de la démagogie mais c’est l’éducation, l’instruction civique, l’amour de mon pays, mon beau pays que j’ai reçu de mes parents, des anciens dirigeants qui ont su servir le Mali avec dignité, honnêteté et loyauté et ont été ces exemples que l’on se permet de citer. Oui, je pèse bien mes mots, arrêtons pour une fois, réfléchissons et œuvrons ensemble pour poser les actes dont on peut être fier pour laisser à nos jeunes un Mali prospère.

Arrêtons de penser à notre bien-être, à l’argent que nous accumulons, aux belles voitures et aux honneurs….le tapis rouge, à ce que possède X et que je n’ai pas !
Pour le Mali et la victoire de son peuple, pour l’amour de Dieu car notre foi au Tout Puissant nous commande, en plus, de prier, d’aimer notre prochaine, de bannir le mensonge et la manipulation pour diviser, ne pas envier mais servir les plus pauvres.

Monsieur Tiéblé Dramé, vous rappelez-vous le nombre de fois que vous avez parlé ou écrit depuis qu’IBK est président de la République en calomniant, en critiquant négativement ? Avez-vous un seul instant été positif depuis son élection ? NON ! Qu’est-ce qui vous guide le plus dans vos « soi-disant analyses » l’amour du Mali ? Le bonheur du peuple malien ? Le bien-être des plus pauvres ? Ou la rage de ne pas être au pouvoir, ou le désir incontrôlé et incontrôlable d’être aux commandes uniquement! Je crois que ma deuxième pensée dans votre cas est la plus juste car combien de fois avez-vous été dans la position de faire avancer le Mali ? Posez-vous cette question et qu’avez-vous réellement fait en toute conscience : Si je peux me permettre vous avez préféré votre propre développement ! Vous avez opté pour VOUS D’ABORD et le MALI APRES.

Monsieur Tiéblé Dramé, je voudrais simplement, vous ramener non pas à un de vos postes ministériels, mais vous rappeler le moment ou vous avez été le Président de la Commission Nationale d’Organisation du 23 ème sommet Afrique France. En toute honnêteté, comment vous êtes- vous comporté et comment avez-vous géré cette Commission Nationale au profit de qui ? Certainement pas le Mali.

Alors arrêtez d’être un donneur de leçons au nom de ce que vous êtes dans l’opposition ? Ce que veut le Mali c’est une opposition qui construit et ne détruit pas TOUT, une opposition qui protège le Mali et non pas une opposition qui donne le Mali en pâture, une opposition qui fait avancer l’agenda du Mali et non le tirer encore vers le bas.

CA SUFFIT Monsieur Tiéblé Dramé, serais-tu devenu aigri pour ne voir que du négatif, voir tout en noir, prêt à déverser ton venin ?
Franchement, nous sommes fatigués de vos critiques stériles, de vos calomnies, que ceux qui aiment le Mali et veulent son développement se mettent à la tâche. On peut faire la preuve de son amour au pays sans être ministre. Sachez reconnaitre aussi ceux qui travaillent et qui sont engagés car si vous me dites qu’il n’y a en a pas, ou que vous me dites qu’il n’y a que des incompétents, alors c’est très grave pour la nation et le pays. Et peut-être que vous n’avez pas de considération pour les autres car vous vous croyez le meilleur ?

Est-ce que le Mali a besoin « d’un soi-disant meilleur » qui pour avoir géré le Sommet Afrique France avec les lacunes que cela a comportées, en rapport avec l’application des textes règlementaires, les insuffisances du système de contrôle interne, les lacunes de la trésorerie, les manquements pour la passation des marchés, des dépenses extrabudgétaires à 60% plus élevées que celles autorisées, j’en passe….

Cela me rappelle dans les années 1992 la caricature du journal les Echos, « que celui qui a le derrière troué ne monte pas sur l’arbre de la démocratie ». L’occasion vous a été donnée d’aider le développement du Mali vous avez préféré aider vos propres intérêts oh ! Excusez-moi votre propre développement.

Alors cher Monsieur Dramé laissez travailler ceux qui, parce qu’ils ont eu la chance d’aider le Mali, le faire et écrire une page propre de l’histoire du Mali nouveau. Aussi dans votre retranchement d’opposant pensez au Mali et soyez plus constructif car vous devez beaucoup à ce pays.

Ce que nous voulons c’est :

Le Mali d’abord
Le Mali avant tout Et encore le Mali pour la paix, la solidarité, la stabilité de son territoire et le bien-être des populations pour un développement du Mali
Issa Diarra
Consultant Baltimore (USA)
Source :
le 22 septembre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *