Search
lundi 1 mars 2021
  • :
  • :

Veillée d’armes politique au RPM: les derniers remparts pour ce weekend

La série des conférences régionales, entamée au sein du Rassemblement pour le Mali (RPM), et qui a vu les sections de plusieurs coordinations engager la concertation politique en leur sein, se poursuivra, ce weekend, avec les bastions politiques de Koulikoro et de Sikasso qui boucleront la boucle. L’objectif affiché ? Remobiliser les militants du parti présidentiel en vue de la réussite du prochain congrès, annoncé comme le rendez-vous du renouveau politique.

A Koulikoro, pour ce samedi 4 juin, et à Sikasso, ce dimanche 5 juin, l’événement politique sera rythmé par la cadence bien tournante des conférences régionales du parti des tisserands qui se sont tenues, à ce jour, dans toutes les autres coordinations régionales du pays, à l’exception notable de celle de Kidal. Ici, nous a-t-on confirmé, tout est parti pour que le RPM soit la première formation politique à y mettre les pieds. Ce sera après la mise en œuvre des autorités intérimaires au cours d’un rendez-vous majeur où, comme dans toutes les autres coordinations régionales, le parti présidentiel y procédera à la revue de ses troupes en vue des nouvelles batailles politiques.
Annoncées, comme des instances politiques de réflexions et de propositions, les conférences régionales de Koulikoro, demain, et Sikasso, après-demain, ne vont pas déroger à la règle : en présence des membres du BPN, venus pour superviser ces assises, les militants et responsables des différentes coordinations auront à cœur de débattre de la vie du parti, des grands enjeux liés à la gestion du pouvoir, le bilan à mi-parcours du président IBK, les acquis du régime d’IBK, la gouvernance financière, économique et sécuritaire, des difficultés rencontrées et des perspectives. Au RPM, le débat politique n’est pas fermé, en ce sens que dans de nombreuses coordinations régionales, les jeunes et les femmes sont montés au créneau pour évoquer les difficultés liées à leur promotion dans les instances du parti, tout comme dans les structures administratives et politiques du pays.
Koulikoro et Sikasso, étant des bastions politiques traditionnels importants, le RPM ne saurait se départir de sa réputation de parti d’ouverture où les questions liées aux alliances politiques et à la promotion des cadres seront occultées. Dans de nombreuses coordinations régionales, où ce débat extrêmement politique a eu lieu, comme à Ségou, il a été notamment explicité que tous les militants doivent s’engager à consolider les acquis de la gouvernance et se préparer pour les prochaines échéances électorales. Pour une telle remobilisation politique, les seules recettes qui vaillent au RPM sont : la grande capacité de mobilisation des militants, le renforcement de la cohésion et la solidarité au sein du parti, l’éradication totale du clanisme, du clientélisme et des querelles de positionnement, l‘ouverture réelle du parti aux nouveaux adhérents ; la récupération intelligente de tous les militants qui se sentent victimes à tort ou à raison d’injustice ou de tractation lors de la mise en place des structures du parti, etc.
Au RPM, le cap c’est désormais reprendre l’initiative sur le terrain dans la perspective des grandes batailles politiques à venir. C’est à cela que les militants, dans les différentes coordinations régionales, doivent travailler en vue de donner une meilleure visibilité aux nombreux efforts déployés par le président IBK pour remettre le pays en selle.
A Koulikoro, tout comme à Sikasso, compte-tenu du contexte politique actuel, il est évident que le parti présidentiel, à l’issue de ces conclaves, s’enrichira de nouvelles approches politiques pour requinquer les énergies pour un nouveau départ politique, tant souhaité par les militants de la base dont plusieurs d’entre eux, dans les différentes localités du pays, ont exprimé de nombreuses frustrations, nées de la difficile adaptation politique du parti d’opposition au parti au pouvoir, qu’est le RPM, et dont les responsables politiques doivent faire preuve de beaucoup d’ingéniosité politique pour éviter que le fossé ne se crée davantage entre le sommet et la base. Un véritable programme politique auquel sont dédiés les militants et responsables du parti, désormais requinqués à s’engager aux côtés du président IBK pour la transformation économique du pays.

par Sékouba Samaké




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *