Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Un virage programmatique pragmatique

Eskey ! Sur cette photo, il y a deux hommes que tout sépare. Il y a sa Suprême Tigrerie qui est l’incarnation de la constance. Malgré échecs, sarcasmes et mises au pilori, il a réussi. Il est nommé Premier ministre pour une périlleuse mission de sauvetage du pays brinqueballé par des crises protéiformes.
De l’autre, il y a un flambard, modèle le plus achevé de la fourberie et du déviationnisme alimentaire.
Si de prudes âmes n’ont jamais rencontré, un bonisseur, il s’est chargé de l’incarner. Le Cassandre annonçait la bérézina pour le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP). Entre incantation et élucubration, il fait le deuil du Mouvement qui l’a révélé et fait de lui ‘’une personnalité’’, parce qu’il est aujourd’hui 4e vice-président du Conseil National de Transition pour une durée de 9 mois encore. Il est allé crescendo dans ses attaques contre ses anciens compagnons, y compris celui qui a eu l’obligeance de lui donner sa tendre moitié qu’il agite depuis un certain temps comme un trophée.
Mais, voilà, à quelques heures de la confirmation de sa Suprême Tigrerie à la Primature, il introduit une clause de revoyure pour se décaler vers la nouvelle ‘’personnalité’’, plus qu’un 4e vice-président ; opère vite un virage programmatique pragmatique et se fait copain coquin et sa Suprême Tigrerie s’y prête de bon cœur. Dans une décontraction volontiers surjouée, avec accolade, embrassade, papouille, sa mise en scène est un chef-d’œuvre à faire pâlir les plus grands réalisateurs.
Les superlatifs viennent à manquer pour décrire cette attitude d’une ‘’personnalité’’ qui a mille langues puisqu’elle ne s’encombre pas du tout de faire l’apologie du même M5-RFP qui est revenu une coqueluche à ses yeux.
Mérite-t-il un procès en cynisme et en indécence pour la ‘’rectification’’ de sa position ?
Avec ce spectacle de belle facture, l’on a de belles raisons de croire que les confrontations publiques entre leaders tiennent parfois de la mise en scène, plus que de l’hostilité réelle.
Ce qui est sûr, sa Suprême Tigrerie a eu sa première gorgée d’inclusivité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *