Search
dimanche 24 octobre 2021
  • :
  • :

Wagner au Mali, panique à Paris

Alors que les relations sont tendues avec la France depuis le second coup d’État à Bamako, en mai dernier, la junte malienne a multiplié les signes de rapprochement avec la Russie, comme la visite du ministre de la Défense Sadio CAMARA à Moscou, le 4 septembre 2021. Dans la foulée, l’Agence de Reuters nous apprend que les autorités maliennes sont proches de conclure un accord avec la société militaire privée russe Wagner permettant à Moscou d’étendre son influence en Afrique de l’Ouest. Signe d’inquiétude de Paris, le ‘’Monsieur Afrique’’ du Quai d’Orsay, Christophe BIGOT, s’est rendu le 8 septembre à Moscou pour un entretien avec Mikhail BOGDANOV, représentant spécial du président Vladimir POUTINE pour le Moyen Orient et l’Afrique. Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé leur entrevue. Chez nous, la nouvelle est diversement reçue. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Daouda Konaté : C’est une dangereuse initiative pour notre pays. Je crois qu’il y a un souci de se protéger que de protéger les Maliens.

Aly Wele : Mon cher, rien ne sera plus facile. Avoir un contrepoids peut nous donner une nouvelle opportunité de mieux faire.

Alassane Souleymane : C’est du ôtes-toi que je m’y mette. Soucies-toi plus de ce que nous allons engranger comme bénéfice réel. L’enjeu est là-bas et nous devons bien y réfléchir en évitant les erreurs vues ailleurs.

Chodi Ag : Le sahel est un vaste territoire il y a de la place pour tout le monde. Mes témoins Barhane, Minusma, FAMAS,la Plate-forme, la CMA, le JNIM et l’EIGS. Un petit millier des Russes aura suffisamment d’espace. Il n’y a pas d’embouteillage dans le désert….

Jaloud Toure : Black Water a été longtemps le bras armé des Américains en Irak et en Afghanistan ! La Légion étrangère française en opération extérieure au nom de la France ! Wagner de la Russie, où est la différence ! Aw te Sabali.
Les Maliens doivent viser l’intérêt du pays d’abord ! Tout le monde connaît Amadou Amadou : la vérité sur cette guerre géopolitique ! Nous avons nos parents au nord & la réalité est dure à comprendre pour Bamako.

Kassoum Diané : 10 ans après, sans les Russes, avons-nous connu la paix ? Si les Russes ne viennent pas, quelles garanties avez-vous qu’on aura la paix ? Nous n’avons pas grand-chose à perdre s’ils viennent nous donner un coup de pouce sincère comme en Syrie et en Centrafrique.

Jean Pierre lassenay400 : Pas d’inquiétude, l’Afrique ce n’est pas la France, et puis les affaires traitées par les Russes, c’est traité «bistro» vite, en plus c’est une affaire privée. La Russie s’ouvre au monde libéral, finalement c’est une bonne nouvelle ! Le mot «bistro» vient du russe. Quand les Russes, en 1815, sont passés à Paris, ils étaient invités à boire un coup dans une gargote. Là, ils ne pouvaient pas résister à l’interdiction qui leur était faite de ne pas fraterniser avec l’ennemi. Un coup oui, mais rapidement «bistre» donc ! Et les Russes ont apporté un peu de leur culture, «bistro» !

Steven Bakhore Gérard : Ne les appelle pas comme ça, on les appelle un service privé militaire russe. Il ne faut pas répéter le même nom attribué par les médias occidentaux, notamment français. Ils sont complices du jeu terroriste. Ils ne veulent pas la moindre solution possible pour que l’Afrique se libère du terrorisme. Donc, soyons plus intelligents qu’eux.

Issouf Konate : Même si ce sont les diables, ok, qu’ils viennent, on va voir des légionnaires français. Depuis les années 70, la France envoyait les nécessaires en Afrique : Kolwezi, la mort de Moïse Tiombe, de Bokassa, en RDC, le coup d’État en Côte-d’Ivoire, la mort de Kadhafi, le nord Mali, c’est des légionnaires nécessaires des supplétifs de l’armée française.

Djaworo Tiénou : La France fait le jeu de mots pour rendre vulgaire la présence d’une armée russe au Mali. Les Maliens qui sont plus sensationnels qu’objectifs se sentent vexés par la nature de la force d’appui aux FAMa. Des mercenaires russes sur notre sol, qui ne se sentirait pas menacé par une telle force ?

Yehia Toure : Ce qu’ils ne peuvent pas dire aux Maliens, c’est qu’ils se préparent à Kaboul 2. Ils ont laissé certains écervelés crier pour demander le départ de Barkhane sans être prêts pour assumer, maintenant, il faut penser à se sécuriser pour un instant.

Allaye Bocoum : Barkhane c’est combien ? EUTM est à combien ? MINUSMA est à combien ? Takuba est à combien ? Serval était à combien ? Et pour quel résultat ? Les USA seuls, ont mis plus de 1000 milliards de $ en 20 ans soit 1000/240 mois soit 4,16 milliards de dollars par mois, soit 2 496 milliards par an soit le budget annuel du Mali, comparez à 6 milliards. Quand on est hostile à une chose, même le miel devient du fiel (la bile) avec cette chose. Si chacun faisait ce qui lui était favorable, je jure qu’on n’existerait pas aujourd’hui pour le dire. La vie a des règles universelles et aucune volonté individuelle ou collective n’y pourra rien !
On avance pour sauver notre pays des mains de ces prédateurs.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *